Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Quels sont les impacts possibles d’une sortie du nucléaire en 2025 ?
Découvrez-le ici.
Verrons-nous ce genre de titre en 2025?

Qu’est-ce qui fera la une après 2025 ?

Que se passera-t-il en cas de sortie du nucléaire dans 7 ans ? Et quels en seraient les impacts concrets sur notre quotidien ? Avec la ligne du temps ci-dessus, faites un saut dans le futur pour découvrir ce qui pourrait faire l’actualité après 2025.

Informer et débattre

Le Forum nucléaire belge a pour mission d’informer sur la technologie nucléaire et de prendre part au débat.

La loi du 31 janvier de 2003 a décidé d’une sortie du nucléaire en Belgique d’ici 2025. En 2018, le Pacte énergétique a mis en place un comité de monitoring chargé de veiller à la faisabilité d’une sortie du nucléaire totale en 2025, en surveillant différents paramètres comme les objectifs climatiques, la sécurité d’approvisionnement et les coûts. Pour le Forum nucléaire, ces paramètres seront très probablement impactés négativement par la sortie du nucléaire.

Le Forum nucléaire désire partager sa vision des possibles impacts, basée sur l’analyse de différentes études récentes et publiques. Les débats sur notre futur énergétique sont quotidiens et nous y prenons part.

Quel serait l’impact de la sortie du nucléaire ? Que disent les études ?

2025, c’est demain. Le Pacte énergétique confirme la sortie du nucléaire dans 7 ans. Il est, toutefois, soumis à certaines conditions : sécurité d’approvisionnement, maintien de prix abordables pour les ménages et les entreprises, respect des objectifs climatiques et sûreté des installations.

Que disent les différentes études* sur une transition énergétique sans énergie nucléaire ? Est-ce faisable ? Et à quelles conditions ?

Découvrez, dans ces pages, les études*, analyses et chiffres de différents académiques et experts. Et regardez également, dans l’encadré ci-dessous, notre mix électrique d’aujourd’hui, décarboné à  environ 70%, en grande partie grâce à l’énergie nucléaire.

Voici les chiffres les plus récents sur le mix Électrique belge

Peu d’émissions de CO₂ grâce au nucléaire dans le mix électrique.

En savoir plus
Production d'électricité
Émissions de CO₂

Peu d’émissions de CO₂ avec l’énergie nucléaire dans notre mix électrique actuel

Notre mix électrique repose sur l’énergie nucléaire principalement, ainsi que sur le gaz et les énergies renouvelables. Grâce à la combinaison du nucléaire et des renouvelables, notre mix électrique belge est décarboné à environ 70%. L’énergie nucléaire permet aujourd’hui à la Belgique d’assurer sa sécurité d’approvisionnement en électricité, de maintenir des prix stables et de tendre vers ses objectifs climatiques. L’énergie nucléaire permettra la transition énergétique.

D’où provient notre électricité ? Découvrez ici les chiffres précis par jour, par mois et par an des différentes sources d’électricité qui composent notre mix électrique et combien de CO2 elles émettent.

La transition énergétique, analysée avec et sans énergie nucléaire

Vous trouverez ci-dessous des informations sur les critères importants de la transition énergétique : le climat, le prix de  l’électricité, la sécurité d’approvisionnement,  le stockage d’énergie et la complémentarité des énergies renouvelables et nucléaire.

Les faits et les chiffres mentionnés sont basés sur des études* d’académiques et d’experts ainsi que sur leurs analyses et avis.

La Belgique disposera-t-elle de suffisamment d’électricité après 2025 ?

Après la fermeture des 7 réacteurs nucléaires belges, nous perdrons plus de la moitié de notre production d’électricité. Plusieurs études* indiquent que la sécurité d’approvisionnement ne serait pas garantie en cas de sortie du nucléaire et que le risque de black-out augmenterait de 10% après 2025.

Plus d’infos, de faits et de chiffres ici.

L’électricité serait plus chère sans le nucléaire

Les études* démontrent qu’une sortie du nucléaire en 2025 aurait un impact négatif sur le prix de l’électricité, puisqu’il faudrait avoir recours à la construction de nouvelles centrales au gaz, avec de nombreuses conséquences qui auront une influence critique sur le prix de l’électricité.

Plus d’infos, de faits et de chiffres ici.

La sortie du nucléaire aura un impact négatif sur nos objectifs climatiques

Les émissions de CO2 de l’énergie nucléaire sont comparables à celles des renouvelables. Mais, en cas de sortie du nucléaire en 2025, l’énergie nucléaire serait principalement remplacée par des centrales au gaz qui produisent 30 fois plus d’émissions. Ce qui serait critique pour nos objectifs climatiques. Le Bureau fédéral du Plan a calculé* qu’en 2030 les émissions de gaz à effet de serre seraient supérieures de 47% par rapport à 2010. Et qu’après 2030, le développement des énergies renouvelables permettrait de réduire les émissions, mais pas suffisamment pour atteindre nos objectifs climatiques.

Plus d’infos, de faits et de chiffres ici.

Les énergies nucléaire et renouvelables : complémentaires et pauvres en carbone

Les énergies renouvelables ne peuvent actuellement à elles seules assurer la transition énergétique. Car le soleil et le vent ne produisent pas d’électricité 24 h sur 24. Même une forte augmentation de leur capacité (67% de l’électricité en Belgique d’ici 2050 selon le Bureau fédéral du Plan*), ne résoudra pas le problème de leur caractère intermittent et imprévisible.

Les énergies renouvelables et nucléaire sont complémentaires. Aujourd’hui déjà, elles fournissent 70% de notre électricité. Et, grâce à leur combinaison avec le nucléaire, notre production d’électricité actuelle  est en grande partie décarbonée. Seul le maintien du nucléaire et le développement des renouvelables nous permettraient d’atteindre les objectifs climatiques à terme. D’autant plus que l’énergie nucléaire ne fait nullement obstacle à la progression des renouvelables.

Plus d’infos, de faits et de chiffres ici.

Le stockage des énergies : un potentiel énorme en phase de recherche

Le recours à de grandes quantités d’énergies renouvelables exige un stockage fiable. C’est pourquoi des recherches sur des batteries géantes sont en cours. Les espoirs sont grands, mais nous ne pouvons pas dire, à l’heure actuelle, quand ces technologies de stockage seront opérationnelles à grande échelle.

Plus d’infos, de faits et de chiffres ici.

Calendrier de la fermeture des centrales nucléaires belges

La sortie progressive du nucléaire en Belgique est régie par la  loi du 31 janvier 2003. Cette loi fut modifiée en 2013 et en 2015 pour prolonger la durée de vie opérationnelle de Tihange 1, Doel 1 et Doel 2 de 10 ans.

Le pacte énergétique a constitué un comité de monitoring chargé de vérifier la faisabilité d’une sortie complète du nucléaire en 2025.

Réacteur nucléaire Capacité Mise en service Arrêt du réacteur nucléaire (gouvernement Michel 2015)
Réacteur nucléaire
Doel 1
Capacité
433 MW
Mise en service
15 février 1975
Arrêt du réacteur nucléaire (gouvernement Michel 2015)
15 février 2025
Réacteur nucléaire
Tihange 1
Capacité
962 MW
Mise en service
1 octobre 1975
Arrêt du réacteur nucléaire (gouvernement Michel 2015)
1 octobre 2025
Réacteur nucléaire
Doel 2
Capacité
433 MW
Mise en service
1 décembre 1975
Arrêt du réacteur nucléaire (gouvernement Michel 2015)
1 décembre 2025
Réacteur nucléaire
Doel 3
Capacité
1006 MW
Mise en service
1 octobre 1982
Arrêt du réacteur nucléaire (gouvernement Michel 2015)
1 octobre 2022
Réacteur nucléaire
Tihange 2
Capacité
1008 MW
Mise en service
1 février 1983
Arrêt du réacteur nucléaire (gouvernement Michel 2015)
1 février 2023
Réacteur nucléaire
Doel 4
Capacité
1038 MW
Mise en service
1 juillet 1985
Arrêt du réacteur nucléaire (gouvernement Michel 2015)
1 juillet 2025
Réacteur nucléaire
Tihange 3
Capacité
1046 MW
Mise en service
1 septembre 1985
Arrêt du réacteur nucléaire (gouvernement Michel 2015)
1 septembre 2025

D'où viennent ces infos ?

La transition énergétique est un défi pour notre société. Elle a des impacts à différents niveaux, comme nous le voyons dans la ligne du temps et dans les critères importants de la transition énergétique. Partant d’études récentes et reconnues, de nombreuses questions se posent lorsque nous pensons à l’avenir, après 2025.

En se basant sur ces études, le Forum Nucléaire belge a interprété et analysé l’impact possible d’une sortie du nucléaire. Les chiffres, analyses et informations sont entièrement basés sur des études récentes externes et reconnues. (Voir la liste ci-dessous des sources et études, la liste n’est pas exhaustive.)

V signifie ‘relativement assuré’
? signifie ‘incertain’
X signifie ‘sans réponse structurelle’ 

* Les différentes études et analyses consultées :




Mots-clés associés à l'article