Comment fonctionne une centrale nucléaire?

Une centrale nucléaire peut être comparée à une machine à vapeur. Elle chauffe l’eau qui, transformée en vapeur, fait tourner une dynamo géante qui génère de l’électricité. Mais, contrairement à une machine à vapeur, l’échauffement de l’eau se fait au moyen de matières fissiles, donc sans combustion et sans émission de CO2.

Dans toutes les centrales nucléaires, la production d’électricité provient de la fission de noyaux d’uranium ou de plutonium. Lorsqu’un noyau d’uranium ou de plutonium fissile est bombardé par un neutron, il se fragmente. Cette fission nucléaire produit des neutrons (deux ou trois par fission) et crée de nouveaux atomes (les produits de fission tels que le xénon, le krypton, l’iode, le césium, … ). Cette réaction en chaîne dégage de grandes quantités de chaleur qui permet de chauffer de l’eau pour la transformer en vapeur. Celle-ci fait ensuite tourner une turbine à laquelle est couplé l’alternateur qui produit l’électricité.

Les centrales nucléaires à eau pressurisée (PWR) comme à Doel et Tihange

La production d'électricité dans les centrales nucléaires s'effectue grâce à trois circuits d'eau totalement indépendants les uns par rapport aux autres

Le circuit primaire extrait la chaleur

La chaleur dégagée par la réaction en chaîne contrôlée qui se produit dans la cuve du réacteur chauffe l'eau du circuit primaire. Pour empêcher cette eau avoisinant les 300°C de bouillir, le pressuriseur la maintient à une pression de 155 bars.

Dans un générateur de vapeur, l'eau du circuit primaire transmet sa chaleur à l’eau circulant dans un autre circuit fermé : le circuit secondaire.

Le circuit secondaire produit la vapeur

Au contact des tubes des générateurs de vapeur dans lesquels circule l’eau du circuit primaire, l’eau du circuit secondaire se transforme en vapeur. La pression de cette vapeur fait tourner la turbine qui entraîne l'alternateur qui, à son tour, produit l’électricité. Le cycle secondaire est aussi appelé "circuit eau - vapeur".

Le circuit tertiaire refroidit

Ce circuit de refroidissement est indispensable pour condenser la vapeur et évacuer la chaleur résiduelle. La vapeur de la turbine est à nouveau transformée en eau dans un condenseur, un énorme échangeur qui enferme des milliers de tubes dans lesquels circule de l’eau froide prélevée à une source extérieure (fleuve ou mer). Après son passage dans le condenseur, l'eau de refroidissement peut être évacuée de deux façons. Soit elle est rejetée, légèrement échauffée, à la source extérieure d’où elle provient. Soit elle cède sa chaleur à l’atmosphère dans une tour de refroidissement. Les tours de refroidissement permettent de respecter les prescriptions environnementales en matière de réchauffement des cours d’eau.

La sûreté d'une centrale nucléaire : cinq barrières de confinement

Une série de cinq barrières de confinement successives isolent complètement l'uranium et les produits de fission hautement radioactifs.

La barrière 1 et 2 : les pastilles et les barres de combustibles

L’uranium est transformé en pastilles de céramique combustibles (1) qui sont introduites dans une gaine métallique protectrice en zircaloy pour former des crayons combustibles parfaitement étanches. L’assemblage de ces crayons constituera le cœur du réacteur. Les pastilles sont à leur tour empilées dans des barres de combustible hermétiques (2).

La barrière 3 : la cuve

Ces barres sont ensuite assemblées en éléments combustibles et placées dans la cuve du réacteur (3), dont la paroi en acier fait 25 cm d'épaisseur.

La barrière 4 et 5 : le bâtiment du réacteur

Une première enceinte empêche tout rejet de radioactivité hors du bâtiment du réacteur (4) ; elle résiste à une forte pression de l'intérieur.

Une seconde enceinte en béton armé (5) protège les installations des accidents externes. Elle est conçue pour faire face à différents scénarios d'incidents ou d'accidents, un incendie, une inondation, un tremblement de terre, l'impact d'un avion. Une dépression entre les deux enceintes permet d'éviter tout rejet non contrôlé de radioactivité vers l'extérieur.

De 5 veiligheidsbarrières van een kernreactor