03/06/2024

Mémorandum: nos recommandations au prochain gouvernement

Le secteur nucléaire a beaucoup souffert ces dernières années, mais il connaît une renaissance dans le monde entier. En Belgique aussi, il est donc indispensable de se pencher sur l'avenir de l'énergie et de la technologie nucléaires dans notre pays. Découvrez ici les recommandations du secteur nucléaire au prochain gouvernement.

Contexte

La Belgique se trouve à un moment charnière de la transition énergétique, les derniers mois ayant été marqués par l’urgence du changement climatique dans un contexte géopolitique ayant démontré le risque de dépendance d’autres pays. Cette actualité s’est notamment traduite par la signature d’un accord entre l’exploitant et le gouvernement, une escalade des prix de l’énergie et une instabilité de l’approvisionnement.

Parallèlement, le secteur nucléaire belge bénéficie d’un soutien de la population et de l’industrie sans précédent, en particulier pour les petits réacteurs nucléaires modulaires (SMR) qui joueront un rôle clé dans la décarbonation à l’échelle belge mais aussi mondiale. Une récente mission canadienne passant par la Belgique les 22 et 23 novembre derniers a mis en évidence le rôle particulier que pouvait jouer le nucléaire dans la décarbonation de notre industrie.

Ce fut l’occasion pour ces pionniers du développement de la technologie SMR au Canada de partager leur expérience avec les industriels belges les plus consommateurs en énergie et d’entendre les besoins de ceux-ci. De toute évidence, les 2 parties en présence ont trouvé de très nombreuses convergences en termes d’offre et de besoins. Bien que l’industrie belge se veut résolument agnostique, la technologie SMR devient pour eux un élément faisant définitivement partie de la solution. La volonté d’aller plus avant dans le développement des SMR en Belgique a été clairement mentionnée, certaines industries présentes envisageant même d’investir dans la mise en place d’un SMR sur le Port d’Anvers.

Très récemment, le SCK-CEN a signé en présence du premier ministre belge un MoU (memorandum of understanding) avec Westinghouse, Ansaldo Nuclear, ENEA et RATEN. Ces entreprises sont présentes dans le développement de la filière des réacteurs rapides au plomb. Ce MoU rassemble les forces nécessaires afin de permettre l’industrialisation des SMR au plomb à travers deux étapes, un démonstrateur technologique à Mol et un prototype en Roumanie.

Belgique, HUB de compétences en technologie nucléaire

Notre pays est un pionnier de la technologie nucléaire, mais aussi un HUB de compétence reconnu mondialement ! La Belgique peut dès lors être fière de ne pas se limiter à développer un mais bien deux projets SMR en parallèle à l’intérieur de nos frontières.

TRACTEBEL participe activement au développement de projets SMR, avec l’accent mis sur les technologies dites de 3e génération (GEN 3), qui seront refroidis par eau (Ndlr : Les unités nucléaires de Tihange et de Doel en activité actuellement fonctionnent également par refroidissement à eau).

Dans le même temps, un SMR refroidi au plomb, dit de 4e génération (GEN 4), est à l’étude par le SCK-CEN. Tous deux sont à l’avant-garde de la technologie SMR, ce qui confirme bien la qualité de « Hub de Compétence » reconnue à la Belgique.

En termes de planning, il y a lieu de distinguer 2 vagues :

  • Les SMR de 3e génération arrivent à maturité commerciale (unités pilotes en construction en Amérique du Nord). Une mise en service des premiers SMR peut être envisagée aux alentours de 2032-2035 dans un pays comme la Belgique
  • Les SMR de 4e génération tels que ceux étudiés par le SCK-CEN devraient pouvoir être déployés 10 ans plus tard au début des années 2040.
  • Le travail de recherche continue en parallèle pour développer des SMR à haute température (HTR), refroidis à l’hélium (gaz) ou à d’autres systèmes de 4e génération (ex : réacteurs à sels fondus « Molten Salt » ou MSR). Les HTR sont idéaux pour décarboner en profondeur les industries qui ont besoin d’une chaleur égale ou supérieure à 500°C.

Prolongation de la durée de vie

Outre le développement indispensable de SMR en Belgique, nous devons également mettre tout en oeuvre pour que toutes les unités nucléaires actuelles possibles soient prolongées pour une période de 20 ans, pour autant que cela se fasse en accord avec les normes de sûreté optimale et de l’AFCN.

Le renforcement du (re)développement nucléaire en Belgique nécessite une réelle prise de conscience de la part du gouvernement belge. Il nous semble dès lors utile d’effectuer les recommandations suivantes :

  1. Avoir une vision à long terme de nos besoins en énergie, en privilégiant l’utilisation d’énergie décarbonée
  2. Aider la décarbonation de nos industries
  3. Viser à l’indépendance énergétique décarbonée de la Belgique
  4. Définir un cadre régulatoire précis à long terme, permettant la construction de nouveaux réacteurs, et la prolongation des réacteurs actuels
  5. Mettre rapidement en place une procédure accélérée concernant l’arrivée des nouveaux réacteurs SMR sur le territoire belge

Ces recommandations sont détaillées dans le Mémorandum, que vous pouvez télécharger en haut de cette page.

  • Share this page

Read more about kernenergie

Sondages
Energie

Sondage mars 2024: Les électeurs de tous les partis sont de fervents partisans des réacteurs nucléaires existants et nouveaux

Un sondage montre que la population belge est clairement favorable au maintien maximal des centrales nucléaires actuelles ainsi qu'à la construction de nouveaux réacteurs nucléaires (SMR), quelles que soient ses intentions de vote - même parmi les électeurs verts

Sondages
Energie

Sondage septembre 2023 : Les Belges convaincus de la nécessité du nucléaire après 2025

Jamais auparavant la population belge n’a été aussi positive sur la conservation maximale des réacteurs nucléaires actuels et même sur l’expansion de l’énergie nucléaire avec de nouvelles capacités nucléaires, telles que les SMR. Cela ressort d’un récent sondage d’opinion réalisé par AQ Rate et commandé par le Belgian Nuclear Forum.

Sondages
Energie

Sondage 2021 : L’opinion des Belges sur le nucléaire est nuancée mais en général positive

Les Belges ont une opinion critique, nuancée mais surtout positive par rapport à la technologie nucléaire. C’est ce qui ressort d’un sondage organisé par Kantar TNS à la demande du Forum nucléaire.