La sûreté et la sécurité. Une double priorité.
La sûreté et la sécurité. Une double priorité.

L'industrie nucléaire est sans doute le secteur où les dispositions et les contrôles de sûreté et de sécurité sont les plus stricts au monde.

Nos centrales nucléaires sont parmi les plus résistantes en Europe.

Et en Belgique ? Vous découvrirez que nos centrales nucléaires sont parmi les plus résistantes en Europe, que leurs niveaux de sûreté sont particulièrement élevés et qu'elles fonctionnent grâce à du personnel hautement qualifié. Notre pays bénéficie d'ailleurs d'une renommée internationale dans divers domaines du secteur nucléaire.

La sûreté et la sécurité : indissociables

Dans le secteur nucléaire, la sûreté et la sécurité nucléaires jouent chacune un rôle essentiel. D'où l'importance de bien les distinguer.

La sûreté

La sûreté nucléaire doit garantir la protection des travailleurs, de la population et de l’environnement contre les rayonnements ionisants. Il s'agit d'un ensemble de mesures qui sont prises dès la phase de conception des centrales, tout au long de leur construction et de leur exploitation, jusqu’à leur démantèlement. La sûreté nucléaire comprend ainsi l'ensemble des dispositions techniques, organisationnelles et humaines permettant d'assurer un fonctionnement normal de tous les équipements et installations, de prévenir les accidents et d'en limiter l'impact le cas échéant. Et il en va de même pour le transport des matières radioactives. Des mesures techniques sont également prises en vue d’une gestion optimale des déchets radioactifs solides et liquides. L’objectif fondamental de la sûreté est donc de veiller, en toutes circonstances, au confinement de la radioactivité. Le maintien du plus haut niveau de sûreté est un impératif absolu pour toutes les applications de la technologie nucléaire.

La sécurité

La sécurité nucléaire comprend toutes les dispositions techniques et organisationnelles qui doivent être prises pour permettre d'éviter et de détecter le vol, le sabotage, l'accès par des personnes non habilitées, le détournement et tout acte de malveillance. Ces actes peuvent viser tant les matières radioactives, que les infrastructures associées et leur transport. L'objectif consiste donc à protéger la population, les travailleurs et l'environnement contre tout risque radiologique. La protection des informations sensibles relatives à ces matières, installations et transports relève également du champ d'action.

Une culture de sûreté forte

Le secteur nucléaire belge se distingue par une culture interne de sûreté très stricte. Tous les acteurs prennent leurs responsabilités et font régulièrement inspecter la sûreté et la sécurité de leurs activités et installations nucléaires. Entretiens, révisions, améliorations pour répondre aux normes les plus récentes et aux bonnes pratiques internationales...

Le contrôle des installations nucléaires belges est déterminé au niveau fédéral.

Un contrôle poussé au niveau européen et international

Le contrôle des installations nucléaires belges est déterminé au niveau fédéral. Mais il y a aussi des initiatives internationales pour contrôler la sûreté et la sécurité des installations nucléaires. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), l’Association mondiale des exploitants nucléaires (WANO) et l’Association de responsables d’autorités de sûreté nucléaire des pays d’Europe de l’Ouest (WENRA) en sont quelques exemples.

Après Fukushima

À la suite de l'accident de Fukushima, toutes les installations nucléaires européennes ont dû évaluer leur sûreté face aux différents risques liés aux éléments naturels. Sur la base de ces tests de résistance, la Commission européenne a conclu que les installations belges étaient capables de résister à des conditions extrêmes et pouvaient rester opérationnelles en toute sûreté. Certaines installations ont reçu des recommandations en vue d’améliorer encore leur niveau de sûreté. Ces recommandations ont été intégralement mises en pratique.

Le rayonnement sur le territoire belge surveillé 24h sur 24

Les rayonnements ionisants sur le territoire belge sont surveillés avec la plus grande attention. Ainsi, le système TELERAD, un vaste réseau de balises de mesures, permet aux experts de garde de mesurer 24 h sur 24 la radioactivité dans l’air. Tout le monde peut, à tout moment, consulter les résultats des mesures via le site internet de l’AFCN. Les experts de l’AFCN suivent aussi en permanence le rayonnement radiologique à l’aide d’échantillons et d’analyses du sol, de l’eau, des denrées alimentaires, etc.

Mots-clés associés à l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public, le Forum nucléaire belge remplit sa mission d’information au travers d’actions diversifiées. ... Lire la suite