Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Le transport des substances radioactives en Belgique
Le transport des substances radioactives en Belgique

Le transport des substances radioactives en Belgique

En Belgique, près de 90% des transports annuels sont liés au monde médical. Les 10% des transports restants concernent des substances radioactives destinées à la recherche et à des applications industrielles, en ce compris la production d’électricité par les centrales nucléaires et l’irradiation alimentaire.

Environ 40.000 transports, soit une moyenne de plus de 100 colis par jour calendrier.

Les transports de déchets radioactifs générés par les différentes applications ne représentent qu’une infime partie du total et sont de l’ordre de 200 transports par an. Quel que soit le transport, des normes de sureté et de sécurité très strictes sont appliquées.

L’utilisation des matières radioactives nécessite des transports tant nationaux qu’internationaux. En Belgique, quelque 400.000 colis de substances radioactives sont transportés chaque année par des sociétés spécialisées. Cela équivaut à environ 40.000 transports et à une moyenne de plus de 100 colis par jour calendrier.

Pour qui ?

Quelque 350.000 colis pour 35.000 transports sont effectués à destination du monde médical. La Belgique étant l'un des leaders mondiaux de la production de radio-isotopes utilisés en médecine nucléaire, ces substances doivent être distribuées partout dans notre pays et à travers le monde. Les transports s’effectuent par route et par air, notamment via les aéroports de Bruxelles National et de Liège. La moitié représente des opérations de transit.

Pour les applications industrielles, on compte environ 30.000 colis pour 3.000 transports par an. Pour le fonctionnement des centrales nucléaires belges et étrangères ainsi que pour les activités liées au cycle du combustible nucléaire, on dénombre quelque 20.000 colis pour 2.000 transports annuels. Plus de la moitié sont des transports de transit et passent par le port d’Anvers.

Pour faire quoi ?

Pour les applications médicales, on transporte principalement des radio-isotopes tels que le Molybdène-99 et son dérivé le Technetium-99. Ou encore des isotopes utilisés en radiopharmacie tels que l’iode, l’yttrium, le gallium.

Pour les applications industrielles on utilise des sources qui vont servir à des contrôles de qualité, des tests non destructifs, des mesures d’épaisseur et de niveau, etc.. On pense à l'’isotope Iridium-192 (contrôle de soudures par exemple) ou au Cobalt-60 (stérilisation de produits pharmaceutiques et alimentaires).

Pour la production d’électricité par les centrales nucléaires, il faut acheminer le combustible neuf vers les centrales (une dizaine de transports par an) et évacuer certains déchets vers les installations de Belgoprocess, la filiale de l’ONDRAF, à Dessel.

De nombreux laboratoires de recherche médicale, des universités, des unités de recherche de l’industrie chimique ou pharmaceutique, ainsi que le SCK.CEN et l’IRE ont également besoin d'être approvisionnés en substances radioactives.

Comment ?

En Belgique, les deux modes principaux de transport des matières radioactives sont la route et la voie aérienne.

Sur les routes belges, on compte plus de 100 transports par jour tandis que les avions assurent plus de 10 transports par jour. 9/10 d’entre eux concernent des produits radiopharmaceutiques à courte durée de vie qui doivent être acheminés sur de longues distances.

Arrive ensuite le transport maritime, principalement via le port d’Anvers (3 à 4 transports par semaine). 95% d'entre eux concernent la partie en amont du cycle du combustible nucléaire.

Le rail, utilisé pour les colis lourds et encombrants, représente 1 transport par semaine. Ces transports sont liés à l’amont (90%) et à l’aval (10%) du cycle du combustible nucléaire.

Enfin, le transport fluvial de substances radioactives n'est pas utilisé en Belgique.

Sur les routes belges, on compte plus de 100 transports par jour.

Nos entreprises de transport parmi les leaders mondiaux

Plusieurs sociétés belges, de renommé mondiale, effectuent tous les types de transports : routier, aérien, ferroviaire et maritime. Elles disposent de véhicules adaptés et de personnel qualifié et spécifiquement formé.

Les principales sociétés belges de transport de substances radioactives sont (par ordre alphabétique) : Transport Debrouwer, Isotopes Services International (ISI), SDV du groupe BOLLORE Logistics, Transnubel et Transrad.

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus