La médecine nucléaire, qu'est-ce que c'est ?
La médecine nucléaire, qu'est-ce que c'est ?

Les applications médicales de la technologie nucléaire sont utilisées partout dans le monde. Chaque année, 30 millions de personnes à travers le monde bénéficient d’un diagnostic ou d’un traitement par la médecine nucléaire pour 60 pathologies différentes. Et ces chiffres ne cessent d’augmenter.

Ces applications médicales sauvent des vies. Elles sont aujourd’hui utilisées dans la lutte contre le cancer, mais également en cardiologie, en neurologie, en pneumologie et en pédiatrie. Ou encore en dentisterie et en médecine vétérinaire.

La technologie nucléaire médicale progresse de jour en jour et voit son champ d’application s’élargir à la plupart des organes du corps humain. Les perspectives pour notre santé sont énormes.

Comprendre le fonctionnement de la médecine nucléaire et de la radiothérapie

Comprendre le fonctionnement de la médecine nucléaire et de la radiothérapie

La médecine nucléaire utilise des isotopes radioactifs (radio-isotopes) qui sont, en d’autres termes, des atomes au noyau instable. Cette instabilité explique qu’ils émettent un rayonnement. En milieu hospitalier, ces isotopes radioactifs sont utilisés pour les diagnostics et les traitements.

Contrairement à la médecine nucléaire, la radiothérapie utilise des rayonnements ionisants fixes. Soit à l’extérieur de l'organisme (radiothérapie externe), soit à l’intérieur (radiothérapie interne) sans toutefois que les substances ne puissent bouger librement dans l'organisme. La proton-thérapie fait partie des techniques de radiothérapie.


Et comme nous le verrons plus loin, ni les examens, ni les traitements aux isotopes ne présentent de danger pour la santé.

Plus de 30 millions de personnes reçoivent chaque année un diagnostic ou bénéficient d'un traitement grâce à la médecine nucléaire.

Un diagnostic précoce et précis.

Un diagnostic précoce et précis

On parle de "radio-traceurs" quand les isotopes sont utilisés pour former des images médicales précises. Des caméras peuvent suivre les radio-isotopes dans le corps humain. Les médecins peuvent donc « voir » à l’intérieur de notre organisme, sans intervention chirurgicale. Ils peuvent ainsi détecter de nombreuses maladies de manière précoce, là où d’autres examens échouent. Le diagnostic en détails.

Un traitement ciblé

Dans la lutte contre le cancer, les médecins peuvent utiliser des rayonnements ciblés. Contrairement à d’autres traitements, ils parviennent ainsi à anéantir les cellules cancéreuses malignes sans affecter les tissus sains avoisinants. Le traitement en détails.

Des rayons gamma sont utilisés pour stériliser du matériel chirurgical.

Du matériel médical stérile pour la sécurité du patient

Lors de toute intervention chirurgicale, le champ opératoire, les instruments ou la poche de sang ont été radio-stérilisés. En effet, pour écarter tout risque de contamination par des micro-organismes, des rayons gamma de sources radioactives scellées ou des rayons bêta (ou X) produits dans des accélérateurs de particules sont en effet utilisés pour stériliser du matériel chirurgical, des prothèses ainsi que des produits pharmaceutiques et cosmétiques. Tout sur la stérilisation.

Radioactivité et santé : pas de danger

Radioactivité et santé : pas de danger

Les examens et traitements aux radio-isotopes ne comportent aucun danger pour le patient, ni pour son environnement. Le rayonnement radioactif est très faible, extrêmement ciblé et de très courte durée.

La radiothérapie permet d’irradier des tumeurs profondes, sans toutefois endommager les tissus superficiels. Des rayons ionisants issus d’une source interne ou externe anéantissent les cellules malignes.Les dosages sont administrés et calculés de telle sorte que le rayonnement soit concentré sur la cellule et irradie le moins possible les cellules avoisinantes.

Un plan de traitement est toujours établi préalablement aux séances de rayons. Il définit, pour chaque patient, la dose à administrer, le volume cible à traiter, la dosimétrie, la balistique du faisceau de rayonnement ainsi que la durée de chaque traitement. Le traitement est indolore et ne dure pas plus de quelques minutes.

Des services spécialisés se chargent de collecter et de stocker les déchets

Prendre soin des déchets

La technologie nucléaire génère inévitablement des déchets radioactifs. Il s’agit, dans le cas de la médecine nucléaire, de matériel médical utilisé (aiguilles, gants, …). Des services spécialisés se chargent de collecter et de stocker les déchets pour qu’il n’entrent pas en contact avec le monde extérieur. En savoir plus sur les déchets nucléaires

Petit historique de la médecine nucléaire

Cette technologie révolutionnaire voit le jour à la fin du XIXe siècle, avec la découverte des rayons X par Wilhem Röntgen et de la radioactivité par Henri Becquerel, en 1896. Pierre et Marie Curie se servent de ces découvertes pour mener les premières expériences qui seront les balbutiements de la médecine nucléaire. Il faudra toutefois attendre 1950 pour constater une réelle évolution dans le domaine.

Cette branche de la médecine est donc encore relativement jeune et des travaux innovants ouvrent chaque année la voie à des découvertes capitales. La médecine nucléaire offre actuellement des opportunités et des perspectives prometteuses en matière de traitements personnalisés.


Retrouvez aussi plus d'information sur ce sujet dans notre thématique Recherche.

Mots-clés associés à l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Portail d’information de référence sur la technologie nucléaire : tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public, le Forum nucléaire belge remplit sa mission d’information au travers d’actions diversifiées. ... Lire la suite