Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

La médecine nucléaire, qu'est-ce que c'est ?
La médecine nucléaire, qu'est-ce que c'est ?

La médecine nucléaire, qu'est-ce que c'est ?

Les applications médicales de la technologie nucléaire sont utilisées dans le monde entier. Chaque année, 30 millions de personnes sont diagnostiquées ou traitées par la médecine nucléaire pour 60 maladies différentes. Et ces chiffres ne font qu'augmenter.

Ces applications médicales sauvent des vies. Elles sont aujourd'hui utilisées dans la lutte contre le cancer, mais aussi en cardiologie, neurologie, pneumologie, pédiatrie, dentisterie et médecine vétérinaire.

L'utilisation de la technologie nucléaire en médecine est en plein développement et est déjà appliquée à la plupart des organes du corps humain. Les perspectives pour notre santé sont très prometteuses.

Comprendre le fonctionnement de la médecine nucléaire et de la radiothérapie

Comment fonctionnent la médecine nucléaire et la radiothérapie ?

La médecine nucléaire utilise des isotopes radioactifs, aussi appelés radio-isotopes. Ce sont des atomes au noyau instable qui émettent des radiations. Ils sont utilisés dans les hôpitaux pour le diagnostic et le traitement des maladies. En médecine nucléaire, les substances radioactives sont injectées ou ingérées dans le corps du patient. Elles se déplacent ensuite dans le sang vers certains organes qui sont irradiés à l'intérieur.

La radiothérapie est étroitement liée à la médecine nucléaire. La radiothérapie utilise des rayonnements ionisants ciblés. Elle peut être administrée en externe (radiothérapie externe) ou en interne (radiothérapie interne), mais sans que les substances puissent se déplacer librement dans le corps. La protonthérapie est une forme de radiothérapie.

Comme nous l'expliquerons ci-dessous, les examens et traitements isotopiques ne présentent aucun danger pour la santé du patient.

Chaque année, 30 millions de personnes sont diagnostiquées ou traitées par la médecine nucléaire.

Un diagnostic précoce et précis.

Un diagnostic précoce et précis

L'avantage des substances radioactives réside dans la facilité à les repérer en raison du rayonnement qu'elles émettent. Une aiguille radioactive se trouve facilement dans une botte de foin. En diagnostic nucléaire, on suit la piste d'un soi-disant traceur. Une faible dose d'une substance radioactive est incorporée dans un médicament. Ce dernier se lie à un certain récepteur qui est en relation avec un certain processus pathologique. Un tel traceur est facile à suivre dans le corps à l'aide d'une caméra spéciale, et permet de trouver l'emplacement exact et la nature d'une maladie. On parle de « traceurs radio » lorsque les isotopes sont utilisés pour produire des images médicales. Les caméras peuvent suivre les radio-isotopes dans le corps humain. Les médecins peuvent ainsi « jeter un coup d'œil » dans notre corps, sans qu'aucune intervention chirurgicale ne soit nécessaire. De cette façon, ils peuvent détecter de nombreuses maladies à un stade précoce, là où d'autres examens échouent.

Plus d’informations sur le diagnostic

Un traitement ciblé

Chaque année, 3 millions de personnes ont besoin de radio-isotopes pour traiter leur maladie. Dans la plupart des cas, il s'agit de cancers de différentes sortes.

La médecine nucléaire

La médecine nucléaire

Bien que la médecine nucléaire soit principalement utilisée pour le diagnostic (90 % des 30 millions d'interventions par an), elle est également vitale pour le traitement des maladies (10 %). On parle alors de radiothérapie métabolique parce qu'elle implique une intervention dans les cellules humaines à traiter. La dose appliquée est beaucoup plus élevée que pour le diagnostic.

La radiothérapie métabolique utilise des rayons bêta et gamma spécifiques à courte portée. Les radio-isotopes ne ciblent que les cellules malades et les détruisent. En intégrant le bon isotope à un produit radiopharmaceutique judicieusement choisi, les dommages causés aux cellules saines sont limités tandis que les cellules malades sont tuées.

La médecine nucléaire est principalement utilisée pour traiter diverses formes de cancer et de maladies thyroïdiennes.

Les radio-isotopes se concentrent uniquement sur les cellules malades et les détruisent sans affecter les tissus environnants.

Comment la technologie nucléaire combat-elle le cancer ?

Comment la technologie nucléaire combat-elle le cancer ?

La médecine nucléaire, la radiothérapie et la protonthérapie sont essentielles dans la lutte contre le cancer.

Les radiations peuvent être administrées de l'extérieur, sans qu'une intervention chirurgicale ne soit nécessaire. Le rayonnement peut aussi provenir d'une substance radioactive introduite dans le corps du patient, en particulier à proximité immédiate des cellules cancéreuses. Cependant, les deux techniques ont le même but : endommager l'ADN de cellules cancéreuses spécifiques et empêcher leur multiplication.

Traiter les tissus malades sans affecter les cellules saines

La protonthérapie est une forme innovante de radiothérapie qui irradie spécifiquement les tumeurs malignes, ce qui signifie que les tissus sains sont beaucoup moins touchés. Elle réduit également le risque d'apparition d'une nouvelle tumeur déclenchée par le rayonnement lui-même. Contrairement à la radiothérapie plus traditionnelle, la protonthérapie est donc très ciblée. Les cellules saines situées à proximité immédiate d'une tumeur restent donc intactes lorsqu'elles sont traitées par protonthérapie.

Wendy, infirmière en médecine nucléaire, UZ Brussel.

Wendy est infirmière au service de médecine nucléaire de l'hôpital universitaire de Bruxelles (UZ). Elle nous parle de son travail et de la manière dont elle doit parfois rassurer et informer les patients sur les malentendus concernant la médecine nucléaire.

Des rayons gamma sont utilisés pour stériliser du matériel chirurgical.

Du matériel médical stérile pour la sécurité des patients

La médecine nucléaire, la radiothérapie et la protonthérapie ne sont pas les seuls domaines où la médecine nucléaire sauve des vies. La technologie nucléaire est également essentielle à d’autres niveaux au sein de l’hôpital, comme en salle d’opération par exemple. En effet, afin d'éviter tout risque de contamination par des micro-organismes, les matériaux chirurgicaux, les prothèses et les produits pharmaceutiques et cosmétiques sont stérilisés par des rayons gamma provenant de sources radioactives scellées, ou par des rayons bêta ou X produits dans des accélérateurs de particules.

Radioactivité : pas de danger pour la santé

Radioactivité : pas de danger pour la santé

Les examens et traitements radio-isotopiques ne présentent aucun danger pour le patient ou son environnement, car le rayonnement est très faible, très spécifique et de très courte durée (courte demi-vie).

La radiothérapie peut être utilisée pour irradier des tumeurs profondes sans endommager les tissus de surface. Les cellules malignes sont détruites par le rayonnement ionisant d'une source externe ou interne.

Les doses sont administrées et calculées de manière à concentrer le rayonnement sur la tumeur et à minimiser le rayonnement vers les cellules voisines saines.

Avant les séances de rayons, un plan de traitement est toujours établi, dans lequel la dose à administrer, le volume cible à traiter, la dosimétrie, la balistique du faisceau de rayonnement et la durée de chaque traitement sont déterminés pour chaque patient. Le traitement est indolore et ne dure que quelques minutes.

Les déchets sont collectés et stockés par des services spécialisés.

Des services spécialisés se chargent de collecter et de stocker les déchets

La gestion des déchets

La technologie nucléaire génère toujours des déchets radioactifs. En médecine nucléaire, il s'agit du matériel hospitalier utilisé, comme les aiguilles ou les gants. Ces déchets sont collectés et stockés par des services spécialisés, de sorte qu'ils n'entrent pas en contact avec le monde extérieur.

Plus d’informations sur les déchets nucléaires

Un peu d'histoire sur la médecine nucléaire

La médecine nucléaire est née à la fin du XIXe siècle avec la découverte des rayons X par Wilhelm Röntgen et de la radioactivité par Henri Becquerel en 1896. Sur la base de ces deux découvertes, Pierre et Marie Curie réalisent des expériences qui seront les premiers pas de la médecine nucléaire. Mais le développement effectif de la médecine nucléaire n'a réellement commencé que vers 1950.

Il s'agit donc d'une branche relativement jeune de la médecine, où des travaux révolutionnaires sont réalisés et d'importantes découvertes sont faites chaque année. En particulier dans le domaine du traitement personnalisé, la technologie nucléaire offre des opportunités et des perspectives prometteuses.

Mots-clés associés à l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus