Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Qu’est-ce que la radioactivité ?
Qu’est-ce que la radioactivité ?

Où suis-je exposé à la radioactivité et dois-je m’en inquiéter ?

Peu de personnes le savent, mais la radioactivité est un phénomène naturel. Saviez-vous par exemple que notre corps est également radioactif ? Outre la radioactivité naturelle, il existe aussi la radioactivité artificielle, que l'on trouve dans le secteur médical et industriel. Dans les deux domaines, des organismes indépendants spécialisés mesurent le rayonnement avec la plus grande précision. Notre pays ne connaît pas de problème de surexposition. Le rayonnement auquel nous sommes le plus exposés est le résultat de la radioactivité naturelle (55 %) et des applications médicales (45 %).

La radioactivité naturelle

La radioactivité est un phénomène naturel. Elle résulte de changements spontanés qui se produisent à l'intérieur des atomes, lorsqu'ils libèrent un excès d'énergie sous la forme d'un rayonnement dit ionisant. La radioactivité naturelle provient principalement du sol et du rayonnement cosmique du soleil et du Big Bang. Chaque fois que nous respirons ou mangeons, nous entrons en contact avec la radioactivité naturelle. Nous inhalons également des radionucléides naturels. Le radon, un gaz radioactif présent partout dans le sol, est le principal responsable de l'exposition par inhalation, soit environ 40 % du total. En raison de la composition du sol, la concentration de radon dans le sud de la Belgique est plus élevée que dans le nord.

Tant que vous ne vous rapprochez pas du soleil, vous ne courrez aucun risque d’exposition à une dose plus élevée de radioactivité naturelle. En montagne par exemple, dans un avion ou même plus haut, dans l'espace, si vous êtes un astronaute. Le rayonnement est alors beaucoup plus élevé que celui utilisé dans les applications industrielles et médicales, à l'exception de la radiothérapie intensive.

La radioactivité artificielle

L'Homme a découvert la radioactivité artificielle et l'a ensuite développée pour des applications médicales et industrielles. L'exposition moyenne aux rayonnements ionisants par habitant en Belgique est de 5,1 mSv/an. 55 % des rayonnements sont d'origine naturelle, 45 % proviennent d'applications médicales. L'influence des applications industrielles est inférieure à 1/5 000 du total. La production d'électricité par le nucléaire ne représente qu'une fraction de la radioactivité artificielle (moins de 0,001 microSievert/an). La présence de nos centrales nucléaires a donc un effet minimal sur l'exposition à la radioactivité.

Dans le diagramme ci-contre, vous pouvez voir d'où provient l'exposition

Dans le diagramme ci-contre, vous pouvez voir d'où provient l'exposition.(Source : site web AFCN)

Sommes-nous exposés à trop de radioactivité ?

a réponse est donc : non. Afin de surveiller avec précision le rayonnement dans notre pays, le système TELERAD effectue des mesures 24 heures sur 24. Sur le site Web, tout le monde peut vérifier, en temps réel, la hauteur du rayonnement radioactif sur plusieurs centaines de sites en Belgique.



Afin de protéger la population, deux limites ont été fixées dans notre pays pour la dose annuelle maximale de radioactivité à laquelle vous pouvez être exposé :

  • La limite pour la population belge (à l'exception des rayonnements naturels et des conséquences de l'imagerie médicale pour les patients) est de 1 millisievert par an.
  • La limite pour les personnes qui sont exposées pendant l'exécution de leur travail est de 20 millisieverts par an.

Protection permanente

L'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) est chargée de protéger activement et efficacement la population, les travailleurs et l'environnement contre les effets négatifs du rayonnement radioactif. Tous les contrôles et toutes les opérations de l'AFCN sont liés à la radioactivité naturelle et artificielle, dans de nombreuses circonstances et situations.

  • Dans les bâtiments et les habitations
    Le radon est un gaz naturellement radioactif.
    Il pénètre dans les caves et les bâtiments par le sol. En cas d'exposition élevée, il peut être nocif pour la santé. La composition et la structure du sol déterminent le risque de radon dans la maison. Le problème n'est donc pas le même partout en Belgique.

    Le radon se trouve plus couramment dans les sols où les revêtements meubles sont plutôt minces, et dont les roches contenant du radon sont plus près de la surface. Les zones à risque de radon sont principalement situées au sud de la Sambre et de la Meuse, dans les arrondissements de Verviers, Bastogne, Neufchâteau, Dinant, Marche. Vous souhaitez faire vous-même le test RADON ou recevoir plus d'informations à ce sujet ? Rendez-vous dans ce cas sur le site Web de l'AFCN.

  • Dans l’air
    Le rayonnement cosmique est une source de radioactivité naturelle. Pour cette raison, l'AFCN accorde une attention particulière à la radioprotection des pilotes et du personnel aéronautique. Ce sont avant tout les équipages de vols long-courriers et à haute altitude qui doivent prendre des mesures supplémentaires.

    Et vous alors ? Vous pouvez embarquer en toute sérénité. Il faut voler au moins 100 heures par an avant d’approcher la dose d’1 mSv/an.

  • Dans le diagnostic et le traitement de maladies
    La moitié de la dose totale de rayonnements à laquelle un Belge moyen est exposé provient des examens médicaux. Pourtant, l'imagerie médicale et la médecine nucléaire sont précieuses et indispensables.

    Cependant, les médecins pèsent toujours soigneusement le pour et le contre avant de prescrire des examens et des traitements. Les doses appliquées sont transmises à l'AFCN. Le Ministère de la Santé a également formulé des recommandations pour une utilisation responsable de l'imagerie médicale.

  • Dans l’industrie et les centrales nucléaires
    En Belgique, des milliers de personnes entrent chaque jour en contact avec des applications de technologie nucléaire : énergie nucléaire, recherche, soins médicaux, contrôles aéroportuaires pour n’en citer que quelques-unes. Des règles strictes sont mises en vigueur pour protéger les travailleurs concernés. L'objectif est clair : limiter les doses au minimum et veiller à ce que les valeurs limites autorisées ne soient jamais dépassées.

Doel et Tihange ont volontairement décidé de fixer les doses maximales individuelles autorisées à la moitié des quantités légalement autorisées, soit 10 millisievert au lieu de 20 millisievert par an. Dans la pratique, la dose annuelle moyenne de radioactivité à laquelle sont exposés les personnels de Doel et Tihange est de 1 millisievert, ce qui correspond à la dose annuelle maximale pour le reste de la population.

En résumé, les centrales nucléaires produisent environ la moitié de l'électricité en Belgique. Et la technologie nucléaire produit des applications dans de nombreux domaines apportent un plus-value. Néanmoins, le rayonnement causé par la radioactivité artificielle reste négligeable et totalement sûr.

Vous pouvez donc dormir sur vos deux oreilles.

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus