Séminaire académique : La coexistence du nucléaire et des énergies renouvelables
Séminaire académique : La coexistence du nucléaire et des énergies renouvelables

Le séminaire académique organisé par le Forum nucléaire belge s’est tenu ce 29 novembre au Palais des Académies à Bruxelles. Quelque 200 participants sont venus écouter cinq orateurs issus de la communauté académique belge et internationale.

Conclusions

Les défis posés par les objectifs climatiques sont considérables, y compris pour la Belgique. Il est dès lors essentiel de faire cohabiter les technologies bas carbones. La Belgique a  besoin d’une politique énergétique à long terme, qui comprenne de grands investissements dans la production d’énergie. Les mécanismes de marché favorables au climat qui visent à déterminer le prix de l’électricité doivent aussi contribuer à réaliser les objectifs climatiques. 

La combinaison de l’énergie nucléaire et des énergies renouvelables constitue déjà une réalité dans de nombreux pays. Non seulement cette combinaison est réalisable d’un point de vue technologique, mais elle est également souhaitable si nous voulons réellement atteindre une production d’électricité faible en CO2. Le nucléaire devra améliorer sa flexibité et le réseau électrique devra être adapté à l’arrivée d’une grande production d’énergie renouvelable décentralisée. 

L’énergie nucléaire demeure donc un choix clé en tant que source d’énergie faible en CO2 (en complément aux énergies renouvelables), mais il reste toutefois des défis technologiques à relever pour optimiser cette combinaison énergétique. Marco Cometto (OCDE) déclarait, en conclusion du débat final : « la combinaison nucléaire et renouvelables n’est pas la plus facile, mais c’est l’unique choix à faire pour un futur climatique durable. »

Les orateurs

  1. Discours d'introductionMarielle Rogie, directrice, Forum nucléaire belge
  2. Status quaestionis : où en sommes-nous aujourd’hui ?Dieter Helm, Professeur en politique énergétique, Université d’Oxford 
  3. Le défi de l’énergie et du climat en Europe : du changement à venirJean-Marc Jancovici, président fondateur de The Shift Project
  4. Effets du système & coûts de production de l’électricité dans des systèmes d’électricité à faible empreinte carboneMarco Cometto, analyste énergétique, Agence de l'OCDE pour l’énergie nucléaire
  5. Considérations sur la durabilité : Émissions de CO2 avec ou sans énergie nucléaireJohan Albrecht, professeur en politique environnementales et énergétiques, Université de Gand
  6. Planification et opération du système d’électricité pour garantir l’adéquation et la sécurité de l’approvisionnement grâce à un mix d’énergies renouvelables et nucléairesJean-Claude Maun, professeur en énergie électrique, Université libre de Bruxelles 

1. Discours d'introduction, Marielle Rogie, directrice, Forum nucléaire belge

Comment garantir la sécurité d’approvisionnement et la réalisation des objectifs environnementaux dans un marché énergétique en pleine évolution et dans un contexte de transition énergétique ? Et comment continuer à combiner l’énergie renouvelable et l’énergie nucléaire dans le prochain mix énergétique ? C’est sur ces questions qu’il est intéressant de débattre, de manière factuelle et ouverte. Nous avons besoin d’un débat de fond afin d’opérer des choix stratégiques pour notre avenir, a déclaré Marielle Rogie.

Dieter Helm, Professeur en politique énergétique, Université d’Oxford

2. Status quaestionis : où en sommes-nous aujourd’hui ?, Dieter Helm, Université d’Oxford

Dieter Helm, professeur en politique énergétique à l’Université d’Oxford, a dépeint la situation actuelle de notre planète. 

« Les gens pensent toujours à une technologie particulière pour la production d'énergie pour relever le défi du changement climatique : l’éolien, le solaire, le nucléaire, ou une autre technologie... Ce n’est pas la bonne façon de réfléchir. La solution ne repose pas dans une seule technologie, ou dans une source énergétique. » (Dieter Helm)

Jean-Marc Jancovici, président fondateur de The Shift Project

3. Le défi de l’énergie et du climat en Europe : du changement à venir, Jean-Marc Jancovici

Jean-Marc Jancovici est le fondateur de The Shift Project. Il a examiné notre manière actuelle d’aborder la décarbonisation du marché énergétique, et les défis qui nous attendent. 

« Si on touche à l’énergie, on touche au reste de l’économie. » (Jean-Marc Jancovici)

Marco Cometto, analyste énergétique, Agence de l'OCDE pour l’énergie nucléaire

4. Effets systémiques & coûts de production de l’électricité, Marco Cometto

Marco Cometto, spécialiste énergétique auprès de l’Agence de l’OCDE pour l’énergie nucléaire, a calculé combien coûterait le passage vers un mix énergétique faible en carbone. Atteindre les objectifs climatiques fixés par la COP21 (limiter le réchauffement de la planète à 2 °C) ne sera pas simple. Si nous voulons y parvenir, nous n’aurons d’autre choix que de réorienter radicalement notre production énergétique d’ici 2050.

« Tout le paradoxe est là : en introduisant différentes sources d’énergie dans le système, les émissions de CO2 augmentent au lieu de baisser. » (Marco Cometto)

Johan Albrecht, professeur en politiques environnementales et énergétiques, université de Gand

5. Émissions de CO2 avec ou sans énergie nucléaire, Johan Albrecht

Johan Albrecht, professeur en politique de l’énergie à l’université de Gand, a démontré qu’une éventuelle sortie du nucléaire en 2025 se traduirait par un doublement, dans le meilleur des scénarios, des émissions de CO2 en Belgique. Nous aurions qui plus est à importer 23 % de notre électricité à l’horizon 2030, de France par exemple.

« Nous manquons d’incitants fondamentaux. Un prix du carbone notamment. » (Johan Albrecht)

Jean-Claude Maun, professeur en énergie électrique, Université libre de Bruxelles

6. Planification et opération du système électrique, Jean-Claude Maun, Université libre de Bruxelles

Selon le professeur Jean-Claude Maun, Université libre de Bruxelles, de grands défis attendent le réseau électrique belge afin de réussir la transition énergétique. Le réseau électrique constitue le lien indispensable entre la production et la consommation d’électricité. Il doit donc être constamment en équilibre.

« Les nouveaux systèmes nucléaires affichent une grande flexibilité et ont toute leur place dans le mix énergétique de l’avenir. » (Jean-Claude Maun)

Étude PwC

Il y a quelques semaines, le consultant PwC Enterprise Advisory a développé une étude sur le même sujet. Cette étude ( «Réussir la transition énergétique. Le rôle de l’électronucléaire et des énergies renouvelables en Belgique») a examiné la faisabilité de la combinaison des énergies renouvelables et nucléaire. Plus précisement, cette étude a examiné l'impact de la combinaison des énergies renouvelables et l'énergie nucléaire sur trois paramètres:

  • Sécurité de l'approvisionnement
  • Le coût de l'électricité
  • Impact sur les émissions de CO2

L'étude a examiné les caractéristiques de ce mix bas-carbone d'ici 2030 et 2050.

Êtes-vous aussi intéressé par…

À propos du Forum nucléaire

Portail d’information de référence sur la technologie nucléaire : tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public, le Forum nucléaire belge remplit sa mission d’information au travers d’actions diversifiées. Lire la suite