Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Les 3 générations de réacteurs nucléaires
Les 3 générations de réacteurs nucléaires

Les 3 générations de réacteurs nucléaires

Les réacteurs, pour produire de l'électricité grâce au nucléaire, ont connu de grandes évolutions depuis leur création il y 50 ans.

La première génération de réacteurs, refroidis à l'eau et modérés au graphite, ont été conçus dans les années 1950-1960. Etant quelque peu obsolètes, peu de ces réacteurs sont aujourd'hui encore en service dans le monde.

Vue intérieure d'un bâtiment réacteur

La deuxième génération est construite dans les années 1970-1980. Ce sont ces réacteurs qui sont exploités aujourd'hui. La majorité sont des réacteurs à eau pressurisée (PWR, soit Pressurised Water Reactor). Pendant toute leur durée d'exploitation, des améliorations sont apportées et des systèmes sont remplacés afin de répondre aux normes de sécurité toujours plus strictes. Les réacteurs de 2ième et de 3ième générations ont un fonctionnement relativement similaire.

Cuve d'un réacteur lors du rechargement en combustible

Toutefois, les réacteurs de troisième génération dite évolutive, sont encore plus sûrs et plus durables que leurs prédécesseurs. Ils bénéficient tous d’évolutions et d’innovations mises au point grâce au retour d’expérience de plusieurs centaines d’années d’exploitation des 400 réacteurs nucléaires dans le monde.


Ces réacteurs de troisième génération mettent l'accent sur des systèmes (de refroidissement) plus passifs. Ceux-ci utilisent les forces naturelles et les réacteurs continuent donc à travailler lorsque l'alimentation externe s'arrête. Côté sûreté, la double enceinte* du bâtiment du réacteur (un bunker dans un bunker) ainsi qu'une structure améliorée sous le réacteur doivent protéger la population et l'environnement lors d'éventuels accidents. Enfin, ces nouvelles centrales consomment le combustible de manière plus efficace, ce qui permet d'espacer les réapprovisionnements.


*N.B. En Belgique, les réacteurs actuels (de 2e génération) disposent déjà de cette double enceinte (un bunker dans un bunker).

Plusieurs réacteurs de troisième génération sont en cours de construction actuellement.

Actuellement, les réacteurs de quatrième génération sont en phase de Recherche et Développement. Ces réacteurs produiront plus d'électricité avec moins d'uranium et moins de déchets. Ils sont prévus à l'horizon 2030-204O.

Surprenant !

La Russie a lancé un programme de construction de centrales nucléaires flottantes. La première appelée Akademik Lomonosov est en cours de réalisation dans les chantiers navals de Saint-Pétersbourg. Grâce à ses deux réacteurs qui représentent une puissance de 70 MW, elle pourra non seulement produire de l’électricité mais aussi alimenter des usines de dessalement d’eau de mer. La mise en service de cette première centrale, installée sur une barge de 144 mètres de long et de 30 mètres de large, est prévue pour fin 2016.

Pour générer de l'énergie, la centrale est équipée de deux réacteurs à propulsion navale KLT-40 produisant chacun 70 MW d'électricité ou 300 MW de chaleur. Les réacteurs KLT sont des réacteurs à eau pressurisée (PWR) alimentés chacun à 30-40% ou 90% d'uranium-235 enrichi.

Mots-clés associés à l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire : qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus