Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Le développement de l'énergie nucléaire dans le monde : situation actuelle.
Le développement de l'énergie nucléaire dans le monde : situation actuelle.

L’énergie nucléaire : une avancée mondiale

L'énergie nucléaire est une importante source d'énergie à faible émission de carbone dont l'expansion se constate partout dans le monde. Des pays comme la Chine, la Russie, la Pologne, le Royaume-Uni, la Finlande et bien d'autres commencent à développer leur capacité nucléaire. Sur cette page, vous découvrirez quelle est la place de l'énergie nucléaire dans les différentes parties du monde, quelles sont les tendances futures et quels pays optent pour quelles solutions à faible émission de carbone.

L’énergie nucléaire dans le monde : le point sur la situation actuelle

Au 1er janvier 2019, on comptait 450 réacteurs nucléaires opérationnels dans le monde. Ensemble, ils produisent 10,3 % de l'électricité mondiale. La capacité de production internationale de l'énergie nucléaire augmente depuis 4 ans et atteint actuellement un nouveau niveau record de plus de 399 000 MW. En 2018, cela représentait une augmentation de 3 % de la capacité. En d'autres termes, il n'y a jamais eu autant d'énergie nucléaire dans le monde (en termes de puissance installée) qu’aujourd’hui. L’Agence Internationale de l’Energie (AIE) prévoit environ 1,1 billion de dollars d'investissements dans l'énergie nucléaire d'ici 2040, ce qui signifie une augmentation de 46 % de la production d'énergie nucléaire.

57 centrales nucléaires sont également en construction dans 16 pays. À cela s'ajoutent la construction prévue de 147 réacteurs nucléaires ainsi que 337 réacteurs proposés. Une vingtaine de pays, qui ne disposent pas encore de centrales nucléaires, manifestent un intérêt concret pour l'énergie nucléaire.57 kerncentrales zijn ook nog in aanbouw in 16 landen.

L'énergie nucléaire apporte une réponse à certains de nos défis les plus importants

Aujourd'hui, les combustibles fossiles (le charbon en tête) sont la source de production d'électricité la plus largement utilisée dans le monde. Plus inquiétant encore, la part de l'énergie fossile augmente plus rapidement que toutes les autres formes d'énergie (comme les énergies renouvelables). Afin d'apporter une réponse efficace aux défis climatiques, nous devons déployer et développer autant que possible toutes les formes d'électricité à faible émission de carbone. Un mix composé d'énergie nucléaire et d'énergies renouvelables est essentiel pour réduire la part des énergies fossiles. L'énergie nucléaire apporte une réponse à ces trois défis majeurs auxquels :

  1. la nécessité absolue de réduire les émissions de CO2 dans la lutte contre le changement climatique ;
  2. l'obligation de pouvoir répondre à une demande d'électricité en constante augmentation (croissance de la population mondiale et nouvelles applications technologiques utilisant l'électricité) ;
  3. et pour certains pays, le renforcement de leur indépendance énergétique.

L'énergie nucléaire apporte des réponses à ces défis. Les deux plus grandes puissances émergentes, la Chine et l'Inde (40 % de la population mondiale), l'ont compris et lancent d'importants programmes de développement de l'énergie nucléaire. Ce ne sont pas les seules, car plusieurs pays de l'Union européenne, les États-Unis et des pays riches en hydrocarbures comme l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis développent également l'énergie nucléaire. Sans oublier de nombreux pays qui redémarrent ou développent leurs programmes nucléaires, comme le Bangladesh, le Japon ou la Russie.

Le développement de l’énergie nucléaire dans le monde

Voyons à quoi ressemble la situation mondiale. Combien y a-t-il de réacteurs dans les pays qui investissent dans l'énergie nucléaire, et quelles sont les tendances ?

LAmérique du Nor

Les États-Unis comptent 98 réacteurs en exploitation. Le dernier a été mis en service en 2016. Plus de 70 réacteurs sont autorisés à fonctionner pendant 60 ans.

Le Canada affiche 19 réacteurs en exploitation. Le pays est également très actif dans le développement de nouveaux types de réacteurs, tels que les réacteurs au sel fondu et les microréacteurs modulaires.

Amérique du Sud

Le Brésil exploite 2 réacteurs et prévoit la construction de 4 à 8 nouveaux réacteurs d'ici 2030.

L'Argentine dispose de 3 réacteurs opérationnels et la construction de 2 nouveaux réacteurs par la China National Nuclear Corporation (CNNC) est prévue. Le pays développe également un projet autour d'un petit réacteur modulaire (SMR) en construction.

Le Mexique dispose de 2 réacteurs fonctionnels et la construction de 3 réacteurs supplémentaires a été proposée.

Le continent africain

Seule l'Afrique du Sud possède deux réacteurs nucléaires et souhaite agrandir ses installations de production à l'avenir. Plusieurs pays comme le Soudan, l'Algérie, le Maroc et le Nigeria sont en train de développer des programmes nucléaires..

Le Proche-Orient

L’Egypte a un programme de construction pour quatre réacteurs nucléaires.

La Jordanie a l’intention de construire deux réacteurs nucléaires.

Le Moyen-Orient

L'Iran possède un réacteur nucléaire en utilisation commerciale depuis 2013. La construction de 4 réacteurs supplémentaires devrait débuter sous peu.

Les Emirats arabes unis construisent actuellement quatre réacteurs nucléaires. Le premier d’entre eux devrait être opérationnel en 2019.

L’Arabie saoudite souhaite construire 16 réacteurs nucléaires dans les 20 à 25 prochaines années. Ce pays s’intéresse également aux petits réacteurs destinés au dessalement de l’eau de mer.

Asie

L'Asie, avec la Chine en tête, est responsable de l'essentiel du développement de l'énergie nucléaire dans le monde.

Le Japon poursuit son engagement en faveur de l'énergie nucléaire avec le retour progressif des centrales nucléaires existantes et la construction de nouveaux réacteurs.

La Corée du Sud avec 24 réacteurs, l'Inde avec 22 réacteurs, Taiwan avec 6 réacteurs et le Pakistan avec 5 réacteurs ont tous des centrales en construction ou des projets de nouveaux réacteurs.

Le Bangladesh a commencé la construction de deux réacteurs nucléaires en 2017 et 2018 respectivement.

L’Union européenne

14 pays (sur 28) de l'Union européenne exploitent au moins une centrale nucléaire. En 2018, près de 26 % de l'électricité produite provenait du nucléaire (source : Eurostat). Le parc électrique français, dominé par les technologies faibles en carbone, émet très peu de CO2 par rapport aux autres pays européens. Environ 90 % de l'électricité française provient de sources d'énergie à faible émission de carbone et plus de 70 % de l'électricité est produite par des centrales nucléaires. La France dispose de 58 réacteurs nucléaires répartis sur 19 sites.

Le Royaume-Uni est un pionnier de l'énergie nucléaire en Europe. Actuellement, 15 réacteurs représentent environ 21 % de la production d'électricité du Royaume-Uni. Le gouvernement investit dans des sources d'énergie à faible teneur en carbone, dont l'énergie nucléaire. Un programme global de construction de nouveaux parcs éoliens, de parcs solaires et de centrales nucléaires supplémentaires a été approuvé.

Autres pays en Europe

La Suisse dispose de cinq réacteurs nucléaires actifs.

La Turquie a entamé la construction de son premier réacteur en 2018. Trois autres sont également prévus.

La Russie peut compter sur 36 réacteurs nucléaires opérationnels, avec en plus six autres en construction. La Russie investit également dans la technologie nucléaire avec des commandes confirmées ou prévues pour plus de 25 réacteurs nucléaires.

Le Belarus a lancé la construction de deux réacteurs en 2013-2014.

Sources : Nuclear Energy Institute, World Nuclear Association, Eurostat, CEA, SFEN, Statista.

Quelles solutions à faible émission de carbone les autres pays choisissent-ils ?

De nombreux autres pays optent pour l'énergie nucléaire afin de décarboniser leur mix énergétique. L'énergie nucléaire représente 27 % de toute l'électricité produite dans l'Union européenne. Plus de la moitié de l'électricité à faible teneur en carbone est produite dans des centrales nucléaires. Partout dans le monde, des pays investissent dans l'énergie nucléaire pour réduire leurs émissions de CO2, assurer leur approvisionnement énergétique et stabiliser les prix de l'énergie. Nous avons déjà noté que la capacité nucléaire augmente dans le monde entier. La plupart des réacteurs prévus sont situés en Asie, dans des pays où l'économie est en plein essor ou où la demande d'électricité augmente rapidement..

En 2016, nous avons connu la plus forte augmentation de la capacité nucléaire depuis 1990 (10 GW bruts). D'ici 2100, nous devons limiter l'augmentation moyenne de la température de la terre à 2°C. Une augmentation de 20 gigawatts de la capacité nucléaire par an est nécessaire pour atteindre l'objectif climatique de 2°C. Les experts de l'Agence internationale de l'énergie prévoient que le nombre de centrales nucléaires triplera d'ici 2050.

Quelle est la situation dans d'autres pays européens qui, comme nous, utilisent l'énergie nucléaire?

Le graphique ci-dessous montre les émissions de CO2 des différents pays. Les pays qui utilisent l'énergie nucléaire sont aussi ceux qui émettent le moins de CO2. La Suède, la Belgique, la Finlande et la France en sont de bons exemples. L'Union européenne compte actuellement 130 réacteurs nucléaires actifs dans 15 États membres.

Les émissions de CO₂ de différents pays.

En Allemagne, le gouvernement a décidé en 2011 de fermer toutes les centrales nucléaires d'ici 2022. Cette décision est conforme à la politique énergétique connue sous le nom de « Energiewende ». D'ici là, toutes les centrales nucléaires devront être remplacées par des centrales au charbon et des énergies renouvelables (solaire et éolienne). Actuellement, l'énergie nucléaire représente 13 % du mix énergétique allemand. En 2016, plus de 40 % de l'électricité provenaient de combustibles fossiles. Comme l'Allemagne utilise du charbon (17,2%), du lignite (23,1%) et du gaz naturel (12,4%), elle émet plus de CO2 que tout autre pays de l'Union européenne.

La Suède est l'un des rares pays à émettre peu ou pas de CO2 pour sa production d'électricité. Il y a une explication logique à cela. Le mix énergétique suédois se compose en grande partie d'hydroélectricité. Environ 40 % de l'électricité est produite dans des centrales hydroélectriques et 40 % dans des centrales nucléaires. Les 20 % restants proviennent de l'énergie solaire, de l'énergie éolienne et des biocarburants.

La situation en Finlande est très différente. Ce pays dépend en partie des importations en provenance d'autres pays pour 22 % de sa consommation d'énergie. L'énergie nucléaire représente 22 % du mix énergétique, l'énergie hydraulique 18 % et la biomasse 12 %. Le reste provient principalement de l'éolien, du gaz et du charbon. Les émissions de CO2 ont augmenté de 6 % en 2016 par rapport à l'année précédente et cette augmentation est principalement due à la consommation de charbon.

La France évolue vers une économie sans combustibles fossiles. Plus de 70 % de l'énergie est produite dans les centrales nucléaires. Avec 58 réacteurs répartis sur 19 sites différents, la France possède le plus grand parc nucléaire d'Europe et le deuxième du monde après les Etats-Unis. La France est également l'un des pays où les émissions de CO2 par kilowatt d'électricité produite sont les plus faibles.

Nos voisins du Sud sont également les plus grands exportateurs d'électricité dans le monde. En 2016, ils ont exporté 39 TWh d'électricité, ce qui correspond à environ la moitié de la production totale de la Belgique.

Quelles conclusions pouvons-nous en tirer ?

De nombreux pays sont préoccupés par le climat et s'efforcent de parvenir à un approvisionnement énergétique plus propre, mais les solutions qu'ils proposent varient d'un pays à l'autre. Certains pays ont décidé de fermer leurs centrales nucléaires, tandis que d'autres viennent de recourir à l'énergie nucléaire et en construisent de nouvelles (comme la Finlande). Les pays qui ont opté pour le nucléaire commencent à se rendre compte que les alternatives vertes ne sont pas encore suffisantes. Dans les pays où l'énergie renouvelable est combinée à l'énergie fossile, les émissions de CO2 augmentent au lieu de diminuer.

Les pays qui envisagent l'énergie nucléaire pour leur approvisionnement énergétique futur et qui sont pleinement engagés dans la lutte contre le changement climatique font preuve d'une vision à long terme où l'économie et la décarbonisation vont de pair.

Source : World Nuclear Association

L’éenergie nucléaire a-t-elle un avenir à l’échelle mondiale ?

L'Accord de Paris sur le climat stipule que la température de la terre peut augmenter d'un maximum de 2 °C d'ici l'an 2100. Selon l'Agence internationale de l'énergie, une augmentation de 20 GW de la capacité nucléaire par an est nécessaire pour atteindre l'objectif climatique de 2°C. Sachant que la capacité mondiale actuelle est de 413 GW et que les centrales actuellement en construction produiront 66 GW supplémentaires, nous pouvons affirmer être sur la bonne voie pour atteindre les objectifs climatiques à court terme.

L'énergie nucléaire est l'une des solutions pour un climat en situation d'urgence :

Pour sauver le climat, il est nécessaire de développer davantage toutes les sources d'énergie à faible teneur en carbone disponibles aujourd'hui. Et l'énergie nucléaire en fait partie. Parce que, contrairement aux centrales qui brûlent des combustibles fossiles (comme les centrales au charbon et au gaz), les centrales nucléaires n'émettent presque pas de gaz à effet de serre. Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), l'énergie nucléaire a déjà permis d'éviter la propagation de 56 gigatonnes de CO2 depuis 1971, soit l'équivalent des émissions mondiales totales de CO2 pendant 2 ans. En Europe, l'énergie nucléaire permet d'éviter annuellement l'équivalent des émissions de CO2 du trafic automobile en Allemagne, au Royaume-Uni, en France et en Italie.

L'énergie nucléaire peut soutenir le développement économique des pays émergents :

Les pays émergents comme la Chine et l'Inde ont une électricité qui dépend à plus de 70% du charbon et du lignite. En raison de la croissance économique et de l'amélioration du niveau de vie, ces pays ont besoin de plus d'électricité. Afin de protéger l'environnement, il est très important de passer à une électricité à faible émission de carbone.

Pour y parvenir (développement économique et lutte contre le changement climatique), ces pays développent une part importante d'énergies renouvelables et nucléaires. La Chine, par exemple, possède le plus important programme de nouvelles constructions nucléaires au monde..

Sources : Nuclear Energy Institute

Mots-clés associés à l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus