Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

L'énergie nucléaire dans le monde - Finlande
L'énergie nucléaire dans le monde - Finlande

L'énergie nucléaire en Finlande

La Finlande se caractérise par une consommation élevée d’électricité. La Finlande souhaite accroître sa capacité de production nucléaire pour des raisons climatiques mais aussi pour renforcer son indépendance énergétique. Découvrez l’approche énergétique de la Finlande, les projets de construction de centrales nucléaires, les développements récents dans la gestion des déchets radioactifs. 

Un mix électrique bas-carbone pour 80 %

La Finlande a importé presque un quart de son électricité en 2017. La production d’électricité s’est appuyée sur les énergies renouvelables, le nucléaire mais aussi les énergies fossiles. Le mix électrique finlandais était composé en 2017 à 33,2 % par l’énergie nucléaire et à 47 % par les énergies renouvelables. Cette combinaison du nucléaire et renouvelable fait un mix énergétique qui est pour 80 % bas-carbone. Au sein des énergies renouvelables, on trouve l’hydroélectricité pour 22 %, l’éolien pour 7,4 %, la biomasse pour 16,8 %. Les combustibles fossiles (charbon, gaz et pétrole) ont représenté 14,6 % et la tourbe 4,1 %. 52 % de la production était assurée par des sources domestiques.

Construire une société bas-carbone

Le programme du gouvernement finlandais vise à construire une société bas-carbone et à réduire, d’ici à 2050, ses émissions de gaz à effet de serre de 80 à 95 % par rapport à 1990. Il s’appuie sur un accroissement des énergies renouvelables, sur la suppression du charbon pour produire de l’énergie, sur la diminution de moitié de l’usage domestique de pétrole importé, sur l’accroissement des biocarburants pour les transports.
Concernant l’approvisionnement en électricité, le plan table sur un scénario où la production d’électricité nucléaire augmenterait de 60 % d’ici 2020 et de 80 % en 2030.

La centrale nucléaire de Loviisa

Le nucléaire joue et jouera un rôle fondamental en Finlande

Le gouvernement considère que l’énergie nucléaire joue un rôle fondamental dans la réalisation de la stratégie énergétique et climatique (Finnish Climate and Energy Strategy) car elle ne produit pratiquement pas de gaz à effet de serre.

Quatre réacteurs nucléaires sont opérationnels en Finlande. Deux sur le site de Loviisa et deux sur le site d’Olkiluoto. C’est à Olkiluoto également que le cinquième réacteur nucléaire finlandais est en cours de construction. Le permis de bâtir un sixième réacteur sur le site de Hanhikivi a été introduit auprès du gouvernement. Les 4 réacteurs en fonctionnement ont assuré 34% de la production finlandaise en 2016. 


Les décideurs finlandais voient le nucléaire comme une solution énergétique à long terme

Selon un sondage récent réalisé par TVO (la société qui exploite la centrale d’Olkiluoto) auprès de décideurs finlandais, 75 % d’entre eux voient le nucléaire comme un moyen efficace pour combattre le changement climatique. La moitié voit aussi le nucléaire comme une solution énergétique à long terme. Concernant les déchets radioactifs, la moitié des personnes sondées considèrent qu’ils peuvent être stockés en toute sûreté dans le sous-sol national. 

La construction d’une nouvelle centrale nucléaire : Olkiluoto 3

Le 5ième réacteur nucléaire finlandais, le réacteur EPR d’Olkiluoto, d’une puissance de 1 600 MW est entré dans la phase des essais préalables au démarrage du réacteur. Les essais à chaud ont démarré début 2018. Une fois qu’ils auront été complètement réalisés, l’autorisation de fonctionner pourra être délivrée. Les assemblages de combustible sont déjà arrivés dans les installations de la centrale. Selon les dernières prévisions, le réacteur pourra être connecté pour la première fois au réseau en décembre 2018. 


Un sixième réacteur en projet

La société Fennovoima souhaite construire sur le site de Pyhäjoki une réacteur de 1 200 MW appelé Hanhikivi 1. Les travaux préparatoires de génie civil ont déjà démarré. Fennovoima espère recevoir le permis de construire en 2019.

Les déchets nucléaires : la construction du premier stockage définitif

Tous les assemblages de combustible usé des centrales de Loviisa et de Olkiluoto seront stockés définitivement dans une infrastructure spéciale construite dans le sous-sol du site d’Olkiluoto. L’infrastructure comprend d’une part une usine en surface où les assemblages vont être encapsulés dans des conteneurs (canisters) conçus pour le stockage définitif et d’autre part une ensemble de galeries souterraines pour stocker définitivement les conteneurs. 

L’exploitation d’une installation nucléaire requiert une autorisation de fonctionner. Posiva introduira cette demande spécifique en 2020. Les opérations de stockage devraient démarrer dans les années 2020. Posiva serait alors la première entreprise au monde à réaliser le stockage définitif en couche géologique profonde d’assemblages de combustible usé.



Sources : World Nuclear Association, Statistics Finland, Ministry of Economic Affairs and Employment, TVO, Finnish Energy Industry, Posiva, Fennovoima.

Vue schématique de l’installation de stockage définitif d’Olkiluoto (source : Posiva).

Mots-clés associés à l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire : qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus