Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

L'énergie nucléaire dans le monde - Chine
L'énergie nucléaire dans le monde - Chine

L'énergie nucléaire en Chine

La Chine est un pays immense, avec près de 1,4 milliard d’habitants. Ses besoins en énergie sont énormes et ne cessent de croître. Pour faire face à cette croissance et respecter ses engagements climatiques, la Chine a lancé de vastes programmes d’investissements tant dans les énergies renouvelables que dans les centrales nucléaires. La Chine a multiplié par 10 le nombre de centrales nucléaires en fonctionnement par rapport à l’an 2000. Un aperçu.

La Chine : réduire sa dépendance au charbon

La Chine a multiplié par 10 le nombre de centrales nucléaires en fonctionnement par rapport à l’an 2000.

En effet, pour sa production d’électricité, la Chine souhaite réduire sa dépendance au charbon. Ce dernier est source d’une importante pollution, d’abord par son transport des mines de l’ouest et du nord du pays vers la côte sud-est, puis par sa combustion dans les centrales. La Chine a multiplié par 10 le nombre de centrales nucléaires en fonctionnement par rapport à l’an 2000. Elle est le pays qui a la progression de l’énergie nucléaire la plus rapide au monde. La Chine est aussi devenue un acteur majeur sur tous les segments de la filière nucléaire à l’échelle internationale (conception, construction, exploitation, …). Découvrez maintenant les caractéristiques majeures du mix électrique chinois, le programme nucléaire, les avancées technologiques, …

L’accroissement de production d'électricité : les centrales nucléaires on produit 16,5 % de plus en 2017.

Le mix électrique de la Chine : 70 % énergies fossiles et 30 % énergies décarbonées

Le mix électrique chinois se caractérise par une forte dépendance au charbon. Les combustibles fossiles sont intervenus à raison de 71 % (environ 67 % pour le charbon et 4 % pour le gaz naturel), l’hydraulique pour environ 19 %, l’éolien pour 5 %, le nucléaire pour 4 % et le solde pour le solaire et la biomasse. 

Pour couvrir la demande, les centrales d’électricité ont produit 6,5 % de plus qu’en 2016. L’accroissement de production a été principalement couvert par les moyens de production décarbonés : solaire, éolien, biomasse et nucléaire.

La politique énergétique chinoise : développement des sources bas-carbones, dont le nucléaire

La Chine a entamé sa transition énergétique vers un futur bas-carbone. La Chine a engagé la transformation d’un système énergétique basé sur le charbon avec des coûts environnementaux sévères vers un système bas-carbone et respectueux de l’environnement. L’objectif majeur est de réduire la consommation de charbon qui engendre une pollution de l’air nocive pour la santé dans la plupart des grandes villes chinoises, mais aussi une pollution sévère de l’eau et une dégradation des sols. La Chine a pour objectif d’ici 2030 de porter à 50 % la part de la production d’électricité par les énergies décarbonées (29 % en 2017). 

En savoir plus

Les réacteurs opérationnels, en construction et planifiés en Chine.

Pourquoi la Chine est le pays qui a la progression de l’énergie nucléaire la plus rapide au monde ?

Début 2018, la Chine dispose de 38 réacteurs nucléaires en fonctionnement. Ils représentent une capacité de production installée de 35 820 MW. En 2017, les centrales nucléaires chinoises ont produits 16,5 % de plus par rapport à 2016.

La Chine a installé la plupart de ses centrales nucléaires sur la côte sud-est du pays qui est la plus développée économiquement. Grâce au nucléaire la Chine souhaite accroître, son indépendance énergétique, diminuer sa dépendance au charbon et au pétrole, et limiter ses émissions de CO2 tout en maintenant sa croissance économique.

Début 2018, outre les 38 réacteurs nucléaires en fonctionnement, il y a 19 réacteurs en construction et la construction de 6 à 8 réacteurs supplémentaires devrait être lancée en 2018.  Au total, ce sont 39 réacteurs nucléaires qui sont déjà planifiés et 100 autres proposés.  Fin 2017, la capacité de production nucléaire était de 35 820 mégawatts (MW). D’ici 2030 le gouvernement chinois a pour objectif une capacité de 120 000 voire 150 000 MW. Soit un triplement de la capacité de production nucléaire.  

En savoir plus

La technologie nucléaire chinoise s’exporte

Aujourd’hui la Chine maîtrise toute la chaîne de production d’une centrale nucléaire. Elle exporte aussi sa technologie nucléaire à travers le monde. Elle a déjà vendu 4 réacteurs au Pakistan, a signé un contrat avec la Roumanie pour terminer la construction des réacteurs 3 et 4 de Cernavodă. D’autres contrats avec l’Argentine, le Royaume Uni, l’Iran, la Turquie, l’Afrique du Sud, le Kenia, l’Egypte, le Soudan, l’Arménie et le Kazakhstan sont en cours de négociation.

Réacteur nucléaire flottant (source : CNNC)

Les réacteurs du futur

La China National Nuclear Corporation (CNNC) a développé un cadre pour l’innovation technologique nucléaire appelé “Dragon Rising 2020 ”. CNNC a établi un cadre complet et professionnel d'innovation en matière de technologie nucléaire associé qui comprend 23 instituts de recherche en technologie nucléaire bien fondés ainsi que des installations avancées pour des travaux expérimentaux. Un système complet de gestion de l'innovation technologique scientifique a été mis en place.

Le programme d'innovation technologique «Dragon Rising 2020», qui comprend huit projets de démonstration d'innovations techniques et 12 projets d'amélioration technologique importants, a été mis en œuvre. 

Small Modular PWR

La Chine développe plusieurs types de réacteurs modulaires de petite taille notamment pour les centrales nucléaires flottantes. Ces petits réacteurs avec une durée de fonctionnement de 60 ans permettront de produire de l’électricité mais aussi de la chaleur pour la désalinisation de l’eau de mer. 

Réacteurs à neutrons rapides

Un premier réacteur expérimental d’une vingtaine de MW a été connecté au réseau en 2011. Fort de cette expérience, la Chine a conçu un réacteur de démonstration de 600 MW dont la construction a débuté fin 2017 sur le site de Xiapu dans la province de Fujian. Sa mise en service est prévue pour 2023. 

En savoir plus

Réacteur nucléaire flottant

A l’instar de la Russie, la Chine développe aussi des centrales nucléaires flottantes pour des usages domestiques d’abord puis pour l’exportation ensuite. Le premier réacteur marin destiné à la province de Hubei devrait être opérationnel en 2020.  

En savoir plus


Sources : World Nuclear Association, AIEA, China Energy Portal, China Electricity Council, China Nuclear Energy Association, China National Nuclear Corporation, Power Magazine.

Mots-clés associés à l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire : qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus