Le nucléaire et l'agriculture, quel rapport ?
Le nucléaire et l'agriculture, quel rapport ?

L'accès à des ressources durables d’alimentation dans le monde est l’un des plus grands défis des prochaines décennies. Aujourd'hui, plus d'un milliard de personnes sont sous-alimentées. Et, en se basant sur la consommation de nourriture actuelle, la production agricole devrait augmenter d'environ 70% d'ici 2050.

La technologie nucléaire offre des solutions. Elle est utilisée dans les pays en voie de développement pour soutenir durablement l'agriculture. Elle permet aussi d'améliorer l'alimentation et la reproduction du bétail. Elle lutte également contre les insectes nuisibles aux cultures et aux animaux. Et ce n'est pas tout.

Les techniques nucléaires permettent en outre de réduire les pertes après récolte et d'évaluer les sols pour une meilleure productivité.

Les techniques nucléaires ne viennent pas remplacer, mais compléter d'autres techniques agricoles. Parfois, cependant, elles sont les seules à offrir une solution. Et forcément, elles sont surtout efficaces lorsqu'elles sont appliquées par des personnes qui maîtrisent les pratiques agricoles nécessaires.

Améliorer les cultures

Les techniques nucléaires sont utiles pour accroître la productivité de la terre.

Un exemple. En exposant brièvement les semences à la radiation, on obtient de subtiles modifications génériques qui vont accélérer le processus naturel qui, sans cela, prendrait des années. L'Agence internationale de l'énergie atomique utilise cette technique pour aider ses Etats membres à développer des cultures plus résistantes à la maladie et à la sécheresse. Ceci a permis d'améliorer une grande variété de cultures comme le riz, le blé, les bananes, les pommes de terre, les patates douces et le soja.

Ces techniques multiplient les variétés de terres fertiles et l'approvisionnement mondial en alimentation. Au Vietnam, pour ne citer qu'un exemple, elles sont utilisées dans le cadre d'un programme national pour "éradiquer la faim et réduire la pauvreté".

Au Vietnam, elles sont utilisées dans le cadre d'un programme national pour "éradiquer la faim et réduire la pauvreté".

Cette méthodologie est essentielle pour arrêter la propagation transfrontalière des maladies animales.

Du bétail plus sain

Le bétail sain et productif participe à la sécurité alimentaire. Les techniques nucléaires permettent d'améliorer la croissance du bétail, leur reproduction et leur résistance aux maladies. Les méthodes de radio-immunodosage, par exemple, contribuent au diagnostic de maladies et au contrôle des programmes d'éradication. Cette méthodologie est essentielle pour arrêter la propagation transfrontalière des maladies animales comme la peste bovine qui, depuis peu, est pratiquement éradiquée dans le monde.

Eliminer les nuisibles

La Technique de l’Insecte Stérile (TIS) lutte contre les insectes nuisibles qui détruisent les récoltes et propagent des maladies. Ensemble, les insectes et les maladies peuvent anéantir jusqu'à un tiers des cultures avant et après récolte. La TIS est une alternative aux pesticides qui consiste à stériliser une grande quantité d'insectes mâles, en laboratoire, par rayonnement gamma. On les relâche ensuite dans la nature où ils ne peuvent plus se reproduire. Avec le temps, l'espèce se raréfie, voire disparaît, réduisant ainsi le recours aux pesticides.

Réduire l'utilisation de pesticides

En supprimant les insectes nuisibles par la TIS, l'utilisation de pesticides dans le monde diminue annuellement de 600.000 litres. De plus, cette technique améliore les revenus de 18.000 producteurs de communautés agricoles de pays en voie de développement. Utilisant une technique sans pesticides, satisfaisant aux normes de sécurité internationales, ils ont en effet accès à des marchés d'exportation intéressants. Au Guatemala par exemple, la TIS lutte contre la mouche des fruits et permet de doubler les revenus issus de la culture de tomates, de poivrons et de papayes, tout en créant des emplois qui font cruellement défaut.

Depuis 2006, le programme de contrôle des insectes nuisibles a généré plus d'un million de dollars de bénéfices pour les agriculteurs et créé des milliers d'emplois agricoles.

La Technique de l'Insecte Stérile (TIS) offre une alternative écologique aux pesticides.

Mots-clés associés à l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public, le Forum nucléaire belge remplit sa mission d’information au travers d’actions diversifiées. ... Lire la suite