Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

La stérilisation pour éliminer les insectes ravageurs

Les plantes fruitières sont régulièrement détruites par les insectes ravageurs. Un véritable cauchemar qui réduit la valeur marchande des fruits et les rend impropres à l'exportation, appauvrissant des régions entières. Afin d'éviter ce problème, la technologie nucléaire offre une alternative aux pesticides : la technique des insectes stériles (TIS).

Comment ça marche ?

La méthode TIS est une méthode de « contraception » pour les insectes ravageurs. Pour lutter contre la mouche des fruits, la TIS s’est basée sur l'élevage de masse des mouches mâles. Ces mâles sont ensuite stérilisés par les rayons gamma et relâchés en masse dans la nature, où ils ne peuvent plus se reproduire. En répétant cette opération sur plusieurs générations, la population diminue et finit par disparaître.

Première étape : séparer les mâles et les femelles

La première étape de la TIS consiste à séparer les mâles et les femelles. Les pupes (mouches au stade larvaire) sont triées par millions de façon automatisée. Ce procédé, appelé sexage génétique, utilise soit une mutation chimique chromatique des pupes, soit une augmentation de la sensibilité des pupes femelles à la chaleur.

Deuxième étape : stériliser par l’irradiation

Une fois les mâles isolés, on fait appel à la technologie nucléaire proprement dite. Cela ne signifie absolument pas que les mouches deviennent radioactives. Elles sont tout simplement traitées par des rayons gamma qui transforment leur matériel génétique et affectent uniquement les cellules reproductives.

Dernière étape : lâcher les mouches stérilisées

La dernière étape consiste en un lâcher spectaculaire de millions de mâles stériles par voie aérienne. Leur nombre doit en effet l’emporter sur celui des mâles sauvages féconds si l’on veut mener à bien la mission d’éradication.

Pas besoin de pesticides

Grâce aux insectes stériles, les pesticides qui étaient auparavant utilisés dans la lutte contre les mouches des fruits ne sont plus nécessaires. Un véritable atout pour la qualité de l'alimentation, de la santé publique et de l'environnement.

Dans le monde entier, l'utilisation de la TIS améliore le revenu de 18 000 agriculteurs dans les pays en développement. De plus, elle réduit l'utilisation de pesticides de 600 000 litres par année.

Améliorations concrètes

La mouche méditerranéenne des fruits a été éradiquée sur 107 360 hectares (1 073 km²) à la frontière sud-ouest du Mexique par l'utilisation massive de mouches mâles stériles de la souche Wien-7 génétiquement modifiée. Cette espèce a été mise au point par le Laboratoire d'agriculture et de biotechnologie de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) et de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique).

Au Guatemala, l'utilisation de la TIS a permis de doubler les revenus de la culture des tomates, des poivrons et des papayes, créant ainsi des emplois qui faisaient cruellement défaut.

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus