Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Actu - Rapport de l'AFCN
Actu - Rapport de l'AFCN

Stress tests nucléaires : 98% des actions BEST ont été réalisées fin décembre 2017

Quelques jours après l’accident de Fukushima, survenu en 2011, les autorités européennes imposent des tests de résistance à toutes les centrales nucléaires actives dans l’Union européenne. Sur base des résultats de l'ensemble des tests de résistance, les exploitants ont établi des plans d'actions. L'AFCN publie aujourd'hui les rapports de suivi 2017 pour les centrales nucléaires de Doel et Tihange. Conclusion : les centrales nucléaires de Doel et Tihange sont bien protégées contre des événements extrêmes d’origine externe.

Suite à l'accident à la centrale nucléaire de Fukushima en mars 2011, le Conseil européen des 24 et 25 mars 2011 a annoncé que la sûreté de toutes les centrales nucléaires européennes devait être contrôlée sur base d'une analyse de risque transparente et intégrale baptisée "stress test". L'objectif de ce stress test est d'évaluer dans quelle mesure les centrales nucléaires disposent de marges de sûreté qui garantissent la sûreté de leur exploitations, même en situation d'urgence extrême. Sur base des résultats de l'ensemble des tests de résistance, les exploitants ont établi des plans d'actions. Ceux-ci ont été évalués et, si nécessaire, élargis par l'Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN). Tous les plans d'actions ont finalement été approuvés par l'AFCN et sont depuis lors mis en œuvre par les exploitants.

L'AFCN suit ce plan d'action de près et publie chaque année un rapport de suivi. Le statut du plan d'action relatif aux centrales nucléaires belges à la fin 2017 a été publié ce 9 mars sur le site web de l'AFCN.

En 2017 les actions clés suivantes ont été réalisées avec succès :

  • La protection contre les dangers externes (inondations, séisme, situations extrêmes…) est entièrement mise en œuvre sur les deux sites (par ex. le mur de Tihange) ;
  • La stratégie en cas de black-out complet des centrales (complete station black-out) et la perte du système de refroidissement ultime (Loss of Ultimate Heat Sink) est en place et fonctionnelle ;
  • Le système d'évents filtrés 'Filtered Containment Venting System' a été installé sur toutes les unités (à l'exception de Doel 1&2 : il sera réalisé dans le cadre de la prolongation de durée de vie fin 2019). En cas d'accident nucléaire extrême, la pression dans le bâtiment réacteur peut augmenter et mener à une défaillance non contrôlée de l'enceinte primaire. Ce système d'évents filtrés permet, d'une part, de dépressuriser le bâtiment réacteur de manière contrôlée et, d'autre part, de filtrer à plus de 99 % les rejets radioactifs liés à cette dépression.

Fin 2017, le plan d'action était réalisé à 98 %. L'action la plus importante encore en cours est la construction d'un centre de crise opérationnel (COS) (en back-up) sur le site de Tihange pour fin 2019.

Lire le rapport de l'AFCN

En savoir plus : news site web AFCN

Mots-clés associés à l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire : qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus