Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Actu - Technologie EPR démarre en Chine
Actu - Technologie EPR démarre en Chine

Première mondiale : premier réacteur nucléaire de 3ème génération connecté au réseau électrique

En Chine, la première centrale nucléaire du type EPR (European Pressurised Reactor) a été connectée au réseau. Les centrales EPR sont encore plus efficaces et plus sûres que les centrales actuelles (2ème génération). Ce lancement annonce une nouvelle ère pour l'énergie nucléaire.

Première mondiale

La nouvelle centrale nucléaire de Taishan est officiellement le premier réacteur EPR à être mis en service. Les travaux ont débuté en 2009. La centrale de Taishan comprend deux réacteurs EPR de 1 750 MW : la tranche 1 a été mise en service en décembre 2018. La mise en service de la tranche 2 est prévue courant 2019.

La centrale nucléaire de Taishan est le plus grand projet de coopération entre la Chine et la France dans le secteur énergétique. Les deux réacteurs de Taishan sont en mesure d'alimenter le réseau électrique chinois avec 24 TWh d'électricité bas-carbone par an, ce qui correspond à la consommation électrique annuelle de 5 millions d'utilisateurs chinois, tout en évitant l'émission de 21 millions de tonnes de CO2 par an.

Autres avantages du réacteur EPR : une réduction des coûts de production, une réduction du volume des déchets, une plus grande flexibilité d’exploitation ainsi qu’une durée de maintenance optimisée. Le réacteur EPR est conçu pour une durée d’exploitation de 60 ans.

EPR = European Pressurized Reactor (réacteur pressurisé européen)

La technologie EPR a été principalement conçue et développée par Framatome/Areva, EDF et Siemens.

Les principaux objectifs de la conception de l'EPR de troisième génération sont encore plus de sûreté et de performance : la puissance électrique est d'environ 1 650 MW (net) pour une puissance thermique de 4 500 MW. Le réacteur peut utiliser du combustible d'oxyde d'uranium enrichi à 5 %, du combustible d'uranium retraité ou du combustible d'oxyde de plutonium d'uranium mélangé à 100 %. La conception de l'EPR comporte plusieurs systèmes de sûreté active et passive.

L'Asie prend la tête

La mise en service du premier réacteur EPR témoigne de la croissance prévue de l'énergie nucléaire au cours des prochaines décennies. Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la part de l'énergie nucléaire augmentera fortement au cours des prochaines décennies : une croissance de 40 % d'ici 2040.

L'Asie, en particulier, prend la tête du développement de l'énergie nucléaire dans les années à venir. Des pays comme la Chine, l'Inde, mais aussi les Emirats Arabes Unis sont confrontés à une forte croissance économique et, par conséquent, à une forte augmentation de la demande en énergie et en électricité. Pour faire face à cette augmentation rapide de la demande d'énergie, alors que les accords sur le climat piétinent, ces pays optent massivement pour des solutions bas carbone : les énergies renouvelables et l’énergie nucléaire.

L'Europe suivra bientôt

La prochaine génération de réacteurs nucléaires est également en préparation en Europe : les centrales nucléaires actuellement en construction en Europe (en Finlande et en France) sont également du type EPR.

Olkiluoto 3 (Finlande) a terminé ses essais fonctionnels et se prépare au chargement du combustible, tandis que le chargement du combustible commencera sur le site de Flamanville (France) au début de l'année prochaine.

Mots-clés associés à l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire : qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus