Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

La technologie nucléaire dans la médecine
La technologie nucléaire dans la médecine

Plus de 10 millions de patients aidés grâce au réacteur de recherche belge

Le SCK CEN assume depuis longtemps un rôle crucial dans la production de radio-isotopes médicaux. En 2021, plus de 10 millions de patients ont été aidés par la production de son réacteur de recherche, le BR2. Alors qu’une pénurie de radio-isotopes est apparue en raison de circonstances imprévues, le SCK CEN vient à la rescousse.

À travers le monde, seule une poignée de producteurs est capable de couvrir la demande internationale en radio-isotopes médicaux. Le réacteur de recherche BR2 du centre de recherche nucléaire SCK CEN en fait partie. À chaque cycle d’exploitation, il fournit les matières premières nécessaires au diagnostic d’au moins un million de patients et au traitement du cancer d’au moins 3.000 patients. Et ce chiffre ne fait qu’augmenter. Pour garantir un diagnostic ou un traitement, un approvisionnement fiable est impératif.

10 millions de patients

En 2021, la production belge a aidé plus de 10 millions de patients. En temps normal, le BR2 produit dix à quinze radio-isotopes différents par cycle d’exploitation. Deux radio-isotopes forment la majorité de la production : le molybdène 99 et le lutécium 177. Le molybdène 99 est la source du plus important radio-isotope de diagnostic, le téchnétium 99m, utilisé dans le dépistage de cancers, de maladies cardiovasculaires et d’autres maladies. Le lutécium 177 est un radio-isotope utilisé dans la lutte contre le cancer de la prostate et destiné à des dizaines d’autres applications dans un avenir proche.

Un coup d’accélérateur

En cas de besoin, le SCK CEN passe à la vitesse supérieure. En effet, une pénurie de radio-isotopes médicaux sévit car, en raison de circonstances imprévues, le réacteur à haut flux (High Flux Reactor – HFR) de Petten aux Pays-Bas ne peut redémarrer. Tout comme le BR2, ce réacteur endosse un rôle indispensable dans la production de radio-isotopes médicaux.

Tous les autres acteurs de la chaîne d’approvisionnement, parmi lesquels le SCK CEN, se sont immédiatement démenés pour répondre à la pénurie.

Bien que les producteurs soient parvenus à s’organiser rapidement et efficacement, cet événement met en exergue la nécessité d’une consultation et d’une coordination continues au niveau européen. D’autant plus que le rôle joué par les radio-isotopes médicaux dans le traitement du cancer prend de plus en plus d’importance.

« Les radio-isotopes sont très prometteurs dans la lutte contre le cancer. Ils augmentent considérablement les chances d’obtenir une réponse thérapeutique, même dans le cas de cancers métastatiques. »

Kristoff Muylle, spécialiste en médecine nucléaire à l’hôpital AZ Delta

Une demande croissante

Cette affirmation est étayée par Kristoff Muylle, spécialiste en médecine nucléaire à l’hôpital AZ Delta de Roulers et ancien président de la European Association of Nuclear Medicine (EANM). « Les radio-isotopes sont très prometteurs dans la lutte contre le cancer. Ils augmentent considérablement les chances d’obtenir une réponse thérapeutique, même dans le cas de cancers métastatiques, tandis que les patients supportent mieux le traitement. Ils subissent moins d’effets secondaires qu’à la suite de traitements classiques. La médecine nucléaire apportera encore de nombreuses innovations dans les années à venir. » Le SCK CEN investit aussi fortement dans la recherche et le développement, de sorte que ces radio-isotopes arrivent rapidement chez les patients.

Source et de plus informations

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus