Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

News - Des experts climatiques plaident en faveur de l’énergie nucléaire
News - Des experts climatiques plaident en faveur de l’énergie nucléaire

Des experts climatiques plaident en faveur de l'énergie nucléaire

L'énergie nucléaire doit plus que jamais faire partie du débat. Plusieurs organisations scientifiques mondialement reconnues ont récemment publié des rapports et recommandations plaidant pour le rôle de l’énergie nucléaire dans le mix électrique de demain.

Organisations, scientifiques et experts soutiennent l'énergie nucléaire… Voici pourquoi

La discussion concernant le changement climatique échauffe actuellement les esprits. Raison pour laquelle il est bon de prendre un peu de distance et d'analyser les choses de façon rationnelle. De nombreuses études démontrent en effet que les centrales nucléaires jouent un rôle indéniable dans la lutte contre le changement climatique.

Un nombre croissant de scientifiques, d'experts et de rapports en arrivent à la conclusion logique que les solutions avec l'énergie nucléaire mèneront à de bien meilleurs résultats que les scénarios qui s'en passent. Voici ci-dessous un aperçu de différentes sources de premier plan, tant nationales qu'internationales.

MIT Energy Initiative : « Un avenir sans CO₂ est inabordable sans l'énergie nucléaire »

Si nous retirons l'énergie nucléaire en tant que source d'énergie bas-carbone du mix électrique, cela entraînera une augmentation considérable des coûts pour atteindre les objectifs climatiques. Dans l'étude The Future of Nuclear Energy in a Carbon-Constrained World (septembre 2018), le Massachusetts Institute of Technology (MIT) a analysé la capacité mondiale en matière d'énergie nucléaire et aborde les mesures qui pourraient être prises pour augmenter cette capacité. Le MIT suggère que de nouveaux modèles politiques et des technologies réductrices de coûts pourraient aider le nucléaire à jouer un rôle vital dans les solutions climatiques.

« Notre analyse démontre que l'énergie nucléaire est essentielle pour garantir un avenir décarboné », déclare Jacopo Buongiorno, co-président de l'étude et directeur associé du département des sciences et de l'ingénierie nucléaires du MIT.

l'ONU : « Une augmentation des énergies renouvelables et de l'énergie nucléaire est nécessaire »

Le nouveau rapport des experts climatiques de l'ONU (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, GIEC) est très clair : si nous voulons mettre un terme aux conséquences négatives du changement climatique, nous avons urgemment besoin de mesures radicales. Selon les analyses du GIEC, l'énergie nucléaire joue un rôle essentiel à cet égard.

Le nouveau rapport décrit 4 scénarios possibles qui permettraient de réaliser cet objectif ambitieux. Chaque scénario prévoit une diminution radicale des combustibles fossiles (en particulier le charbon et le pétrole), mais aussi et surtout une augmentation des énergies renouvelables et de l'énergie nucléaire.

Compte tenu de l'urgence et de l'ampleur du problème, nous avons besoin de toutes les solutions bas-carbone existantes. Les chercheurs du GIEC : « Les années à venir seront déterminantes. Les décisions que nous prendrons aujourd'hui et dans les prochaines années auront un impact durable sur les générations futures. »

Science : « Seule l'énergie nucléaire permettra une décarbonisation rapide »

Quelque 300 milliards de dollars par an : tel est le montant des investissements dans les énergies renouvelables (principalement l'éolien et le solaire) depuis 2010, comme le montre une analyse de Bloomberg Energy Finance.

Malgré ces investissements, l'intensité carbone de l'électricité ne baisse que très lentement : pas plus de 0,5 % par an. La revue scientifique renommée Science a calculé dans un article que la transition vers l'électricité bas-carbone se fait 12 fois plus vite avec le nucléaire qu'avec les énergies solaire et éolienne.

Science : « Parmi toutes les sources bas-carbone dont nous disposons actuellement, seule l'énergie nucléaire est capable de produire assez rapidement la quantité requise d'électricité bas-carbone. »

Union of Concerned Scientists : « Appel à une politique de soutien à l'énergie nucléaire »

Dans un rapport paru fin 2018, la prestigieuse Union of Concerned Scientists (UCS) appelle de ses vœux à ce qu'une politique sur l'énergie bas-carbone soit mise en œuvre pour poursuivre l'exploitation des centrales nucléaires américaines. Une position qui marque un tournant dans le monde de l'énergie.

L'UCS est la première grande ONG environnementale américaine à reconnaître le rôle clef de l'énergie nucléaire pour lutter contre le changement climatique. Elle est également la première organisation à demander publiquement et explicitement une politique de soutien à l'énergie nucléaire.

Tribune de spécialistes du climat dans Le Monde : « Se priver du nucléaire est irresponsable »

Un collectif de spécialistes du climat et de l'énergie s'est exprimé en novembre 2018 dans la tribune du journal français Le Monde. Leur point de vue ? « Si nous voulons éviter un chaos climatique, nous devons impérativement supprimer le charbon de notre production électrique dans les trente ans : mission impossible sans énergie nucléaire dans le mix électrique. » Selon eux, face à l'urgence environnementale, l'énergie nucléaire, qui émet très peu de CO₂, doit être privilégiée.

L'IEA : « Il est nécessaire d'investir dans l'énergie nucléaire à l'échelle mondiale »

Avec la publication du World Energy Outlook, l'Agence internationale de l'Énergie fait chaque année une mise à jour pour toutes les sources d'énergie et donne des tendances et des prévisions pour l'avenir. Leur analyse : la demande d'énergie et d'électricité continue de croître et cette tendance ne s'inversera pas.

Malgré la forte croissance des énergies renouvelables, les émissions mondiales de CO₂ augmentent avec la politique énergétique actuelle. Des mesures supplémentaires sont nécessaires pour réduire les émissions de CO₂ (Sustainable Development Scenario), y compris le développement de l'énergie nucléaire. L'IEA New Policies Scenario s'attend à environ 1,1 milliard de dollars d'investissements dans le nucléaire d'ici 2040, ce qui entraînera une augmentation de la production d'énergie nucléaire de près de 46 %.

Commission européenne : « L'énergie nucléaire a fait ses preuves »

En décembre 2018, la Commission européenne a elle aussi explicitement plaidé en faveur de l'énergie nucléaire. Vision for a Climate Neutral Economy est un texte contenant des recommandations émises par l'Europe afin de parvenir à une économie neutre pour le climat d'ici 2050. Le rapport est très positif à propos de l'énergie nucléaire :

« Les seules sources d'énergie bas-carbone que nous avons actuellement à disposition sont les énergies renouvelables et l'énergie nucléaire. L'énergie nucléaire est une technologie bas-carbone très importante qui a fait ses preuves. Dans les années et les décennies à venir, elle continuera à jouer un rôle important dans la réalisation des objectifs climatiques, soit via la fission nucléaire – une technologie existante –, soit via la fusion nucléaire, un processus qui ne produit pas de gaz à effet de serre ni de déchets radioactifs à vie longue. »

Universitaires et leaders d'opinion belges : « Nous sommes pour l'énergie nucléaire »

Nombre d'experts issus du monde académique, de leaders d'opinion, de journalistes, de CEO et d'éminents industriels se sont prononcés en faveur de l'énergie nucléaire au cours des mois passés. Parmi eux :

  • Gerard Govers, vice-recteur de la KULeuven
  • Nathal Severijns, professeur à la KULeuven
  • Maarten Boudry, philosophe attaché à l'université de Gand
  • Damien Ernst, professeur à l'université de Liège
  • Valérie Trouet, professeure à l'université d'Arizona
  • Christiane Leclercq-Willain, professeure à l'Université Libre de Bruxelles
  • Bart Eeckhout, rédacteur en chef du Morgen
  • Daan Killemans, rédacteur en chef de Trends
  • Paul De Grauwe, professeur à la London School of Economics
  • Geert Noels, économiste et fondateur d'Econopolis
  • Peter De Keyzer, fondateur du think tank Growth Inc
  • Wouter De Geest, CEO de BASF Antwerpen
  • Yves Verschueren, administrateur délégué d'essenscia

La principale raison d'opter pour l'énergie nucléaire ? Le climat selon Paul De Grauwe : « Je suis partisan de l'énergie nucléaire sur la base de considérations écologiques. L'énergie nucléaire n'émet pas de CO₂. Regardez donc la transition en Allemagne : pour remplacer l'énergie nucléaire, ils utilisent plus de lignite. C'est quand même dingue, non ? Je suis bien entendu aussi partisan des énergies renouvelables, mais l'offre est actuellement insuffisante pour répondre à la demande. »

Mots-clés associés à l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire : qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus