Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Nouveau rapport du Joint Research Center
Nouveau rapport du Joint Research Center

Conclusion des experts de l’UE : l’énergie nucléaire est aussi peu dommageable pour les personnes et l'environnement que les énergies renouvelables

Le groupe de recherche de l'Union européenne (JRC, Joint Research Center) a publié un rapport détaillé sur l'impact négatif de l'énergie nucléaire sur l'homme et l'environnement. Après 387 pages de recherche, les experts tirent la conclusion que "l'énergie nucléaire n'est pas plus nocive pour l'homme et l'environnement que les autres sources d'énergie reconnues actuellement comme durables par l’UE". Si les dirigeants de l'UE reconnaissent le résultat de cette recherche, l'énergie nucléaire serait qualifiée de durable, au même titre que les énergies renouvelables. Elles feraient dès lors toutes les deux partie de la solution pour lutter contre le changement climatique.

Le rapport intervient à un moment où l'Europe se livre au difficile exercice de la taxonomie. Cette taxonomie (une sorte de classification officielle) déterminera quelles activités économiques dans l'UE peuvent être considérées comme des investissements durables, selon qu'elles répondent ou non à des critères environnementaux stricts.

Lorsque l'énergie nucléaire a été mise à l'ordre du jour l'année dernière, les experts de l'UE n'étaient pas d'accord sur la question si l'énergie nucléaire méritait ce label vert : d'une part, ils ont reconnu que l'énergie nucléaire émettait très peu de CO2 (ce qui est positif, car grâce aux faibles émissions de CO2, l'énergie nucléaire peut contribuer à enrayer le changement climatique), mais d'autre part, l'UE a demandé davantage de recherches sur les déchets nucléaires et sur l'éventuel impact négatif de ces déchets sur l'environnement. C'est pourquoi la Commission européenne a demandé aux experts scientifiques du Joint Research Center
de réaliser une étude complète sur l'impact négatif de l'énergie nucléaire sur le climat et l'environnement.

Principales conclusions du rapport

Le rapport aboutit aux conclusions suivantes :

  • Il n'existe aucune preuve scientifique que l'énergie nucléaire soit plus nocive pour la santé ou l'environnement que d'autres sources d'énergie déjà incluses dans la taxonomie comme "technologies contribuant à la lutte contre le changement climatique", y compris les énergies renouvelables.
  • Par rapport aux autres options (pétrole, gaz et énergies renouvelables), l'impact de l'énergie nucléaire (en termes d'effets non radiologiques) est aussi positif que celui de l'hydroélectricité et des énergies renouvelables.
  • Le stockage définitif des déchets nucléaires dans des formations géologiques profondes est la solution la plus efficace et la plus sûre parmi les options qui sont actuellement disponible. L'enfouissement géologique est la meilleure option pour éviter des éventuels dommages aux personnes et à l'environnement.
  • Les accidents nucléaires ne peuvent être exclus avec une certitude de 100%. Mais le risque d'accident est très faible. Par rapport aux autres sources d'énergie, les centrales nucléaires de dernière génération (3e génération) constituent l'option la plus sûre (taux de mortalité le plus faible de toutes les technologies de production d'énergie disponibles).

« L'énergie nucléaire est une source prometteuse d'hydrogène à faible teneur en carbone et à un prix abordable. Et l'énergie nucléaire génère un nombre important d'emplois stables et de qualité, ce qui sera important dans la récession post-COVID. »

Emmanuel Macron, président de la France

Réactions enthousiastes

De nombreuses organisations ont réagi avec enthousiasme à la publication du rapport :

  • L'organisation sectorielle européenne FORATOM : « Avec ce rapport, nous disposons enfin de l'évaluation que nous attendions depuis si longtemps, et cette évaluation est donc très positive à l'égard de l'énergie nucléaire. L'énergie nucléaire doit être ajoutée à la taxonomie et être considérée comme une source d'énergie durable. Il appartient maintenant à la Commission européenne de préciser comment et quand elle inclura l'énergie nucléaire dans la taxonomie. »
  • Le président français Emmanuel Macron (dans une lettre conjointe de 7 pays de l'UE) : « L'énergie nucléaire apporte une contribution très importante à la lutte contre le changement climatique. L'énergie nucléaire est également une source prometteuse d'hydrogène à faible teneur en carbone et à un prix abordable. Et l'énergie nucléaire génère un nombre important d'emplois stables et de qualité, ce qui sera important dans la récession post-COVID. »

Pour rappel, le nucléaire est la première source d'énergie bas carbone dans l'UE (26,7% en 2019), devant l'hydroélectricité (12,3%), l'éolien (13,3%), le solaire (4,4%) et les autres sources d'énergie (0,5%). En Belgique également, l'énergie nucléaire est la principale source d'électricité à faible émission de CO2. Grâce à l'énergie nucléaire, le mix électrique en Belgique est en grande partie bas carbone. Sans l'énergie nucléaire, les objectifs climatiques seraient beaucoup plus difficiles à atteindre.

Le mix électrique de la Belgique en 2020. L'énergie nucléaire est la principale source d'électricité bas carbone. Grâce à l'importante contribution de l'énergie nucléaire, plus de la moitié de la production d'électricité belge était bas carbone.

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus