Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Mix électrique belge avril 2021
Mix électrique belge avril 2021

Mix électrique belge avril 2021 : à nouveau plus de la moitié de notre électricité grâce au nucléaire

ELIA, l'opérateur du réseau électrique belge, publie chaque mois les chiffres du mix énergétique. Ce mix contient la part des différentes sources d'énergie qui génèrent de l'électricité pour la Belgique : fossile (surtout gaz), nucléaire, éolien, solaire et autres renouvelables (par exemple, hydroélectricité et petites unités de production éolienne/solaire <25 MW). En avril, les centrales nucléaires belges ont produit 50,5% de notre électricité, et l'ensemble des sources d'énergie renouvelables 21%.

Le nucléaire fournit plus que la moitié de l'électricité belge

Les centrales nucléaires belges ont produit plus que 3,7 TWh (ou 3,7 millions MWh) d'électricité bas carbone le mois dernier. Cela représente 50,5% du mix électrique belge, soit plus de la moitié de toute l’électricité produite en Belgique.

On dirait « encore une fois », car c'est le quatrième mois consécutif que l'énergie nucléaire fournit plus que la moitié de l'électricité belge. En d'autres termes, les centrales nucléaires belges ont produit plus de la moitié de notre électricité pendant toute l’année 2021 !

En plus de l'énergie nucléaire, 21% du mix électrique a été produit par des sources renouvelables le mois dernier.

Le temps changeant du mois d'avril, mais la sécurité d'approvisionnement grâce au nucléaire

Le mois dernier, nous avons fait l'expérience de la météo capricieuse d'avril. La plupart du temps, le mois a été sec et ensoleillé. Le soleil a brillé pendant 198 heures et 38 minutes (alors que la normale est de 171 heures et 16 minutes). D’autre part, il s'agit du mois d'avril le plus froid depuis 1986.

L'imprévisibilité du temps rend également imprévisible la production d'énergie renouvelable (solaire et éolienne). Heureusement, les centrales nucléaires belges ont assuré la sécurité de l'approvisionnement.

Grâce aux centrales nucléaires, la part de l'électricité produite par les centrales à gaz, avec une émission de CO2 élevée, a été limitée à 28,5%. C'est une bonne nouvelle pour le climat (moins d'émissions de CO2) et pour la qualité de l'air local (les centrales au gaz émettent des oxydes d'azote et des particules fines).

Et après la sortie du nucléaire ?

Après 2025, en cas d’une sortie complète du nucléaire, nous perdrons plus de la moitié de notre mix électrique. Il sera impossible de produire une aussi grande quantité d'électricité à partir de sources entièrement renouvelables. Même avec le développement important annoncé des énergies renouvelables, la part des énergies fossiles ne fera qu'augmenter en cas d’une sortie du nucléaire. De nouvelles centrales électriques au gaz devront être construites, ce qui entraînera une forte augmentation des émissions de CO2, de NOx et de particules.

Le mix électrique belge d’avril 2021 se présente comme suit :

  • énergie nucléaire : 50,5%
  • énergie éolienne : 10,5%
  • énergie solaire : 8%
  • autres renouvelables : 2,5%
  • fossile et autres : 28,5%

Pour ces calculs, nous nous basons sur les données les plus récentes mises à disposition par ELIA.

Le mix électrique belge de février 2021 (sources : ELIA & GIEC)

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus