Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Mix électrique belge août 2021
Mix électrique belge août 2021

Mix électrique belge août 2021 : 85% bas carbone !

ELIA, l'opérateur du réseau électrique belge, publie chaque mois les chiffres du mix énergétique. Ce mix contient la part des différentes sources d'énergie qui génèrent de l'électricité pour la Belgique : fossile (surtout gaz), nucléaire, éolien, solaire et autres renouvelables (par exemple, hydroélectricité et petites unités de production éolienne/solaire <25 MW). En août, les centrales nucléaires belges ont produit 61,5% de notre électricité, et l'ensemble des sources d'énergie renouvelables 23%.

Le nucléaire est la source d’électricité la plus importante

Les centrales nucléaires belges ont produit plus de 4,1 TWh (ou 4,1 millions de MWh) d'électricité bas carbone le mois dernier. Cela représente 61,5% du mix électrique belge. « Une fois de plus » serait-on tenté de dire, car il est vrai que c'est le huitième mois consécutif que l'énergie nucléaire fournit plus de la moitié de l'électricité belge.

En plus de l'énergie nucléaire, 23% du mix électrique a été produit par des sources renouvelables le mois dernier : 11,5% provient des éoliennes, 7,5% des panneaux solaires et 4% d’autres sources renouvelables (p.ex. l'énergie hydraulique).

84,5% de la production d'électricité belge est décarbonée

En d'autres termes : l'énergie nucléaire et l’énergie renouvelable représentaient ensemble le mois dernier 84,5% de la production d'électricité belge. Un bel exemple de la complémentarité de ces deux sources d'énergie décarbonées !

L'énergie fossile (surtout gaz) représentait quant à elle 15,5% de l'électricité belge. Ce pourcentage est (à ce moment) relativement faible, ce qui est une bonne nouvelle pour le climat (moins d'émissions de CO2) et la qualité de l'air (puisque les centrales à gaz émettent également des oxydes d'azote).

Et après la sortie du nucléaire ?

Après 2025, en cas d’une sortie complète du nucléaire, nous perdrons plus de la moitié de notre mix électrique. Il sera dans un premier temps impossible de produire une aussi grande quantité d'électricité à partir de sources entièrement renouvelables. Même avec le développement important annoncé des énergies renouvelables, la part des énergies fossiles ne fera qu'augmenter en cas de sortie du nucléaire. De nouvelles centrales électriques au gaz devront être construites, ce qui entraînera une forte augmentation des émissions de CO2 et de NOx.

Selon une étude récente du Bureau fédéral du Plan, les émissions totales de CO2 dans notre pays augmenteront de 12% à partir de 2026, principalement en raison de la sortie du nucléaire. Si l'on ne prend en compte que les industries productrices d'énergie, on parle même d'une augmentation des émissions de CO2 de 85% en 2026, par rapport à 2021. Encore selon cette étude, la part de l'énergie fossile (gaz) dans le mix électrique passera à 56 % en 2026.

Le mix électrique belge d’août 2021 se présente comme suit :

  • énergie nucléaire : 61,5%
  • énergie éolienne : 11,5%
  • énergie solaire : 7,5%
  • autres renouvelables : 4%
  • fossile et autres : 15,5%

Pour ces calculs, nous nous basons sur les données les plus récentes mises à disposition par ELIA.

Le mix électrique belge d’août 2021 (sources : ELIA & GIEC)

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus