Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Le mix électrique belge en mars 2020
Le mix électrique belge en mars 2020

Le mix électrique belge en mars 2020

Les centrales nucléaires belges garantissent une sécurité d'approvisionnement décarbonée en cette époque de crise liée au coronavirus.

Elia, l'opérateur du réseau électrique belge, publie chaque mois les chiffres du mix énergétique. Ce mix contient la part des différentes sources d'énergie qui génèrent de l'électricité pour la Belgique: gaz, nucléaire, éolien, solaire. En mars, les centrales nucléaires belges ont produit la moitié de notre électricité, avec de faibles émissions de CO2.

Sécurité d’approvisionnement en plein crise du coronavirus

Les centrales nucléaires contribuent à assurer notre sécurité d'approvisionnement ce qui est particulièrement important en cette période de crise du coronavirus. Mais c’est l'ensemble du secteur nucléaire qui a été reconnu par le Conseil de sécurité national comme "secteur critique".

Les centrales nucléaires ont depuis longtemps des plans de continuité des activités permettant de garantir leur production en toutes circonstances. Les travailleurs des centrales sont disponibles jour et nuit pour assurer en toute sûreté le bon déroulement de leurs activités et assurer l’approvisionnement nécessaire en ces temps difficiles.

Le nucléaire reste la principale source d’énergie faible en CO2

En mars, les centrales nucléaires belges ont fourni un peu plus de la moitié de toute l'électricité produite en Belgique (51,5%). De plus, cette garantie d’approvisionnement est assurée quelles que soient les conditions météorologiques : jour et nuit, hiver et été, la production d'électricité nucléaire est garantie. C'est un atout absolu dans un pays comme la Belgique, où le temps est changeant et imprévisible : parfois le vent souffle, parfois pas, parfois le soleil brille, parfois pas.

Les énergies renouvelables (éoliennes, solaires et hydroélectriques) représentaient en moyenne, pour tout le mois de mars, un peu moins de 17% de toute l'électricité produite en Belgique. Un beau record, avec un pic les dimanche 22 et lundi 23 mars. Au cours de ces 2 jours, les énergies renouvelables ont représenté environ la moitié de toute la production d'électricité en Belgique.

Impact du coronavirus sur le marché de l’électricité

Le confinement de la population, la généralisation du télétravail et la cessation des activités de certains secteurs ont entrainé une diminution de la consommation d'électricité. Elia a calculé que la consommation d'électricité dans notre pays au cours de la dernière semaine de mars était d'environ 16% inférieure à celle du début du mois (lorsque les mesures pour endiguer le coronavirus n’étaient pas encore d’application), avec des pointes jusqu'à 25% de consommation d'électricité en moins. Il y a aussi un effet sur les prix (sur le marché de gros) : puisqu'il y a moins de demande d'électricité, son prix est 50% plus bas qu'en mars 2019, et même 61% plus bas qu'en mars 2018.

Voici le mix électrique belge de mars 2020 :

  • Energie nucléaire : 51,5%
  • Energie éolienne : 12%
  • Energie solaire : 4,5%
  • Energies fossiles et autres : 32%

Plus d'infos sur le site d'Elia.

Le mix électrique belge du mois de mars 2020 (sources: Elia et GIEC)

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus