Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Actu - Mix électrique belge : aperçu 2018
Actu - Mix électrique belge : aperçu 2018

L’énergie nucléaire était la principale source d’électricité en Belgique en 2018

Chaque mois, nous publions les chiffres du mix électrique. Notre analyse est basée sur les chiffres mis à disposition quotidiennement par le gestionnaire de réseau Elia. Ce mix contient la part des différentes sources d'énergie qui produisent de l'électricité en Belgique : gaz, nucléaire, énergie éolienne, énergie solaire, etc (les importations ne sont pas incluses). Voici un aperçu de la production d'électricité pour l'ensemble de l'année 2018.

En 2018, l'énergie nucléaire a produit trois quarts de l’électricité bas carbone

Comme les années précédentes, l'énergie nucléaire a été la principale source d'électricité en Belgique en 2018 (48 %), avant les énergies fossiles (40 %), l'énergie éolienne (7 %) et solaire (5 %). Toutefois, la part de l'énergie nucléaire a diminué par rapport aux années précédentes, en raison de travaux de maintenance planifiée et d'arrêts imprévus.

En 2018, les centrales nucléaires restent notre principale source d'électricité bas carbone. Avec une production de 27,3 térawattheures (TWh), l'énergie nucléaire a représenté 75% de toute l'électricité à faibles émissions de CO2 produite en Belgique en 2018. L'énergie solaire et l'énergie éolienne représentent les 25 % restants de l'électricité à faibles émissions de CO2. Cet été, très ensoleillé, a entrainé 5% de l'électricité belge provenant de l'énergie solaire (3,5 TWh).

Le mix électrique pour 2018 est :

  • Énergie nucléaire : 48 %
  • Énergie éolienne : 7 %
  • Énergie solaire : 5 %
  • Combustibles fossiles : 40 %
Le mix électrique belge de 2018 (sources : ELIA et GIEC)

Moins d'énergie nucléaire signifie plus de CO2

Pendant la période où les centrales nucléaires produisaient moins d'électricité, les émissions de CO2 ont augmenté. C'est ce que montre le graphique ci-dessous. En cas de sortie du nucléaire en 2025, les émissions de CO2 de notre pays augmenteraient fortement, puisque centrales nucléaires seraient principalement remplacées par des centrales au gaz. Cela va à l'encontre des objectifs climatiques de notre pays, qui propose une réduction des émissions de CO2, et non une augmentation.

Moins d'énergie nucléaire signifie plus de CO2 (sources : ELIA et GIEC).

Mots-clés associés à l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire : qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus