Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Actu - Requêtes du Forum nucléaire aux futurs décideurs politiques
Actu - Requêtes du Forum nucléaire aux futurs décideurs politiques

Le maintien et le développement de la science, de la technologie et de l’industrie nucléaire belge

Il y a quelques mois, le Forum nucléaire a publié son mémorandum à l’attention des futurs décideurs politiques. Le mémorandum complet se trouve ici. A l'approche des élections, nous aimerions vous rappeler nos 5 requêtes.

1. LE MAINTIEN & LE DÉVELOPPEMENT DE LA SCIENCE, DE LA TECHNOLOGIE ET DE L’INDUSTRIE NUCLÉAIRE

L’expertise belge en matière de nucléaire est une réalité. De la construction du premier réacteur au prix Nobel de physique pour la découverte du boson par notre compatriote François Englert, notre pays a joué et joue un rôle de pionnier. Grâce à l’expertise de la Belgique dans les applications diverses de la technologie nucléaire, notre pays a acquis une réputation internationale, une visibilité et un savoir-faire qui sont reconnus (et enviés) par de nombreux autres pays. Nous ne pouvons abandonner unilatéralement ce leadership. Au contraire, la Belgique doit conserver et renforcer son expertise. Les 20 000 personnes qui travaillent dans le secteur nucléaire sont la preuve vivante que cet incontestable savoir-faire est un moteur de connaissance, de recherche et de développement, d’innovation et d’emploi, et qu’il est essentiel pour la production d’électricité, la santé, l’industrie et la science. Ces compétences doivent être préservées et développées.

2. LA CONTINUITÉ DANS LE CHOIX DE L’ÉNERGIE NUCLÉAIRE POUR LA PRODUCTION D’ÉLECTRICITÉ

Les centrales nucléaires belges produisent depuis quarante ans plus de la moitié de l’électricité générée en Belgique. Les réacteurs nucléaires de Doel et Tihange produisent tout au long de l’année, nuit et jour, de l’électricité fiable, à un prix abordable et en toute sûreté. Associée au développement des énergies renouvelables, l’énergie nucléaire est dès aujourd’hui la garantie d’un mix électrique belge composé très largement de sources énergétiques pauvres en CO2. Aucun pays « raisonnable » n’accepterait de renoncer unilatéralement à de tels avantages. De nombreuses études indiquent qu’une sortie du nucléaire dans notre pays aura un impact négatif sur la sécurité d’approvisionnement, sur le prix de l’électricité et sur les émissions de CO2. L’énergie nucléaire fait partie des solutions pour la transition énergétique. Elle rend cette transition énergétique possible. Elle a droit à un traitement équitable, à l’issue d’un débat technologique et idéologiquement neutre, dans lequel toutes les options sont examinées pour leurs mérites propres, en vue de décisions éclairées sur la base d’informations objectives et neutres. Il est urgent de tirer des conclusions claires sur le maintien éventuel des centrales après 2025: si les choix ne sont pas effectués rapidement, il sera trop tard.

3. UNE SOLUTION DURABLE ET DÉFINITIVE POUR LA GESTION DES DÉCHETS

Les déchets de haute activité et/ou à longue durée de vie doivent être isolés de l’environnement. L’ONDRAF propose d’enfouir les déchets profondément sous terre dans l’argile, une roche hôte, qui est stable depuis des millions d’années. Cette stratégie est fondée sur les recommandations internationales. L’Ondraf et son ministre de tutelle ont présenté cette option pour le stockage des déchets hautement radioactifs aux autorités belges. De son côté, l’AFCN convient que l’enfouissement souterrain est une option sûre. Pour pouvoir mettre en œuvre cette solution, il faut disposer d’un processus de prise de décision prudent et progressif. Nous demandons aux autorités de confirmer leur choix d’une option et de décider du principe de l’enfouissement géologique à long terme des déchets de haute activité et à longue durée de vie conformément aux recommandations des experts. Il s’agit maintenant pour nos autorités d’inscrire ce choix dans un engagement juridiquement contraignant et de l’accompagner des mesures législatives et réglementaires requises.

4. LE DÉVELOPPEMENT DE LA R&D ET DE L’INNOVATION NUCLÉAIRES EN BELGIQUE

La Belgique se distingue, sur la scène internationale, par son savoir-faire varié et substantiel dans le domaine nucléaire et ses applications. La science et la recherche (fondamentale et appliquée) liées à la technologie nucléaire apportent des solutions tangibles et concrètes aux défis mondiaux. Les entreprises belges ayant des compétences nucléaires participent actuellement à de nombreuses missions économiques (SCK•CEN, IBA, Magic Instruments, IRE...). Leurs connaissances de la technologie nucléaire et de ses applications, d’amont en aval, sont primordiales. Le savoir-faire nucléaire belge doit être reconnu, préservé de manière structurelle, et approfondie. La fermeture possible des centrales nucléaires menace la visibilité, la réputation internationale et la poursuite du développement du savoir-faire nucléaire belge. En cas de sortie du nucléaire, l’expertise nucléaire belge se tarira irrémédiablement, et cette perte de connaissance sera irréversible. Nous devons au contraire conserver et développer nos atouts.

5. LA RÉALISATION ET LE SOUTIEN CONSTANT DE L’INFRASTRUCTURE DE RECHERCHE MYRRHA

Depuis plus d’un demi-siècle, la Belgique a disposé d’une infrastructure de recherche nucléaire polyvalente qui a permis à nos scientifiques de perfectionner leurs compétences, leur savoir-faire, de leur assurer un leadership mondial et d’effectuer des recherches approfondies grâce à une infrastructure et des laboratoires nucléaires à la pointe de science. Il serait irresponsable qu’après le démantèlement d’un réacteur de recherche tel que le BR2, il n’existe plus d’équipement alternatif permettant d’assurer la continuité de la recherche et de ses applications dans les domaines industriels et de la santé. Le projet MYRRHA est la réponse à cet enjeu. La Commission européenne appuie MYRRHA depuis le début du projet. Elle le considère comme un projet international prioritaire ayant un grand intérêt sociétal qui constitue un exemple dans l’établissement d’une économie de la connaissance dynamique. En 2010, MYRRHA a été placé en haut de la liste des grandes infrastructures de recherche pour l’énergie par le Forum stratégique européen pour les infrastructures de recherche (ESFRI). Le gouvernement belge reconnaît également l’importance de MYRRHA dans son dernier accord de gouvernement. Le prochain gouvernement belge doit confirmer son soutien au projet MYRRHA, l’une des infrastructures de recherche nucléaire les plus importantes d’Europe, et l’une des pierres angulaires des compétences et du savoir-faire nucléaires belges, et libérer les moyens nécessaires pour sa réalisation.

En savoir plus ? Surfez sur www.forumnucleaire.be/memorand...

Impact d’une sortie nucléaire sur les émissions de CO2

Nouvelles

Une éventuelle sortie du nucléaire en Belgique triplerait les émissions de CO2. Voici les résultats d’une analyse basée sur les chiffres d’Elia et le GIEC. Ceci serait néfaste pour le climat et pour les objectifs climatiques de notre pays. En savoir plus

Des experts climatiques en faveur de l’énergie nucléaire

Nouvelles

Plusieurs organisations scientifiques mondialement reconnues ont récemment publié des rapports et recommandations plaidant pour le rôle de l’énergie nucléaire dans le mix énergétique de demain. En savoir plus

L'énergie nucléaire a produit 48 % de l'électricité en 2018

Nouvelles

En 2018, l'énergie nucléaire était la principale source d'électricité en Belgique (48%). Les centrales nucléaires restent notre principale source d'électricité bas carbone. C'est ce qui ressort de l'analyse des chiffres de production d'électricité d'Elia. En savoir plus

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire : qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus