Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

L’énergie nucléaire et la taxonomie européenne
L’énergie nucléaire et la taxonomie européenne

La commissaire européenne à l'énergie appelle à davantage d'investissements dans l'énergie nucléaire

Dans son discours d'ouverture du Salon mondial du nucléaire à Paris (WNE), la commissaire européenne à l'énergie, Kadri Simson, a confirmé le retour en force de l'énergie nucléaire. Dans le même temps, elle a appelé à une augmentation des investissements dans les centrales nucléaires. L'énergie nucléaire fournit actuellement 25 % de l'électricité de l'Union européenne et la moitié de son électricité bas carbone.

La renaissance nucléaire : 3 opportunités et défis

« La tonalité des discours sur l'énergie nucléaire en Europe est en train de changer », a déclaré la commissaire Simson. « Cela est dû d'une part à la crise climatique actuelle, qui montre que nous avons besoin d'une autre source d'électricité de base qui est bas carbone (en plus des énergies renouvelables), et d'autre part, aux développements technologiques en cours, notamment les petits réacteurs modulaires (SMR) », a-t-elle expliqué.

« Le troisième domaine dans lequel nous devons accélérer les choses est celui des investissements dans l'énergie nucléaire », a-t-elle ajouté. « Aujourd'hui, l'âge moyen des centrales nucléaires dans l'UE est de plus de 30 ans. Et sans investissement immédiat, environ 90 % des réacteurs existants seraient fermés d'ici 2030. C'est précisément à ce moment-là que l'énergie nucléaire sera le plus nécessaire », a prévenu la commissaire.

Kadri Simson, la commissaire européenne à l'énergie

Un investissement de 400 milliards d'investissement dans de nouvelles constructions

« Afin de prolonger en toute sécurité la durée de vie opérationnelle des centrales nucléaires, des investissements de 45 à 50 milliards d'euros sont nécessaires. En outre, plus de dix États membres de l'UE prévoient actuellement d'investir environ 400 milliards d'euros dans de nouvelles centrales nucléaires, qui seront opérationnelles d'ici à 2050. Question de s'assurer que la capacité nucléaire actuelle en Europe sera garantie à l'avenir. Les coûts de financement joueront un rôle clé pour rendre l'énergie nucléaire compétitive ».

Mme. Simson faisait ainsi référence à la taxonomie du financement vert de l'UE. La proposition de la Commission dans le cadre de la taxonomie sera prête dans les semaines à venir. Et dans ce cadre, elle précisera si la production d'énergie nucléaire, la gestion des déchets nucléaires ou encore l'approvisionnement en combustible pourront oui ou non être considérés comme des activités durables pour les investisseurs.

L'énergie nucléaire = la principale source d'électricité bas carbone

« On prend de plus en plus conscience que les énergies renouvelables seules ne suffisent pas et qu'il faut une production d'électricité de base différente. C'est pourquoi l'énergie nucléaire revient sur le devant de la scène », a expliqué Kadri Simson.

« L'énergie nucléaire est actuellement la principale source d'électricité bas carbone. Elle fournit la charge de base nécessaire à la stabilité du réseau. Et l'énergie nucléaire nous aide également à devenir moins dépendants des combustibles fossiles, que nous devrons importer. Ainsi, l'énergie nucléaire contribue à la stabilité et à la sécurité énergétiques ».

Source de l'article

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus