Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Première centrale nucléaire du monde arabe
Première centrale nucléaire du monde arabe

Entrée en service du premier réacteur de la centrale nucléaire de Barakah

Les Émirats arabes unis ont mis en service avec succès le premier des quatre réacteurs de la centrale nucléaire de Barakah le 1er août. Il s'agit de la première centrale nucléaire du monde arabe. Les quatre réacteurs auront une capacité de production électrique de 5 600 mégawatts, soit environ un quart des besoins des Émirats arabes unis. Avec l'énergie nucléaire, les Émirats veulent diversifier leur mix énergétique et décarboner leur production d'électricité.

Évolution du mix électrique aux Émirats arabes unis

Il est frappant de constater que les Émirats arabes unis, riches en pétrole et gaz, se tournent tout de même vers l'énergie nucléaire. Le pays veut ainsi diversifier son approvisionnement énergétique et réduire sa dépendance aux combustibles fossiles. Les besoins en électricité sont croissants en raison notamment de l'utilisation de la climatisation durant les étés caniculaires.

La centrale nucléaire de Barakah, qui comptera à terme quatre réacteurs, devra fournir au pays 25% de son électricité. D’autre part, le pays investit des milliards de dollars dans les énergies renouvelables, qui devraient fournir environ 50% de son électricité d'ici 2050. Les Émirats montrent ainsi qu'ils croient en la complémentarité des énergies renouvelables et nucléaire.

La centrale nucléaire de Barakah, la première du monde arabe (©AFP)

5 600 MW d'énergie bas carbone

DLa Nawah Energy Company assurera l'exploitation et la maintenance de la centrale nucléaire de Barakah. La construction est effectuée par un consortium mené par Emirates Nuclear Energy Corporation (ENEC) et par le sud-coréen Korea Electric Power Corporation (KEPCO). Barakah est la première centrale nucléaire civile du monde arabe et sera composée à terme de quatre réacteurs APR-1400 représentant ensemble 5 600 MW d'énergie décarbonée. Le premier réacteur a obtenu une licence d'exploitation pour 60 ans.

Salle de contrôle du premier réacteur nucléaire (©Twitter @HHShkMohd)

La sécurité d'abord

Le premier des quatre réacteurs devait être mis en service fin 2017, mais la date de démarrage a été reportée à plusieurs reprises afin de respecter les conditions légales de sécurité les plus strictes. Les responsables soulignent le caractère pacifique de leur programme nucléaire et assurent qu'il ne contient aucun volet militaire. Ils garantissent les normes les plus élevées de sécurité, de sûreté nucléaire et de non-prolifération et continuent une coopération solide avec tous les partenaires nationaux et internationaux. Le pays a accueilli plus de quarante missions internationales et inspections de l'AIEA et de l'Association mondiale des exploitants nucléaires (WANO) depuis 2010.

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus