Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Disponibilité des centrales nucléaires belges
Disponibilité des centrales nucléaires belges

Les centrales nucléaires belges ont fourni la moitié de toute l'électricité belge en 2019 avec une disponibilité de 79%

Jusqu'en 2011, les centrales nucléaires belges avaient une disponibilité supérieure à 85%. La disponibilité était légèrement inférieure (juste en dessous de 80%) entre 2012 et 2018, avec des valeurs historiquement faibles en 2014, 2015 et 2018. Comment cela s'est-il produit exactement ?

Pourquoi la disponibilité a-t-elle diminué ?

Entre 2012 et 2018, plusieurs unités ont été à l’arrêt pour de longues périodes afin de réaliser des projets, de la recherche, des analyses et des travaux. Ces arrêts s’inscrivaient dans un vaste programme d'investissement à long terme pour la prolongation de l’exploitation de Doel 1, 2 et Tihange 1, pour la détection d’inclusions d’hydrogène dans les cuves des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2, ainsi que pour les travaux de bétonnage des bunkers des centrales de Doel 3, 4, Tihange 2 et 3.

Les disponibilités diminuées des centrales nucléaires depuis 2011 ont été causées par :

  • Une renforcement de la prise de conscience mondiale de la sécurité et une révision des standards de sécurité, notamment après les événements de Fukushima et à la lumière de ceux-ci. Ces éléments ont conduit à des programmes d’inspection internationaux renforcés et intensifiés. Cela a permis de détecter un certain nombre d’améliorations possibles depuis la conception et la construction des centrales. Electrabel, en tant qu’exploitant nucléaire professionnel et responsable, a procédé à l’arrêt préventif des centrales et pris le temps d’effectuer les analyses et inspections nécessaires. L’objectif principal étant de renforcer la sûreté en toutes circonstances sur les sites nucléaires, et ce dans une approche d’amélioration continue chère au secteur nucléaire.
  • Un grand nombre de projets complexes menés dans le cadre des prolongations de l’exploitation de Doel 1 et 2 et Tihange 1, pour lesquels les centrales ont plusieurs fois été arrêtées pour de longues périodes ces dernières années.
La disponibilité des centrales nucléaires belge au fil des dernières années (source: Engie Electrabel)

2019 : nouvelle augmentation et disponibilité habituelle

Grâce aux efforts et aux investissements réalisés ces dernières années, les centrales nucléaires ont de nouveau atteint une disponibilité de 79% en 2019, parfaitement conforme à la moyenne internationale et ont fourni 50% de l'électricité belge.

Dans l’avenir, l’opérateur des centrales nucléaires belges (Electrabel) s’est clairement engagé à continuer de renforcer la disponibilité de ses centrales nucléaires.

  • Grâce aux investissements des dernières années, la fiabilité et les marges de sécurité des centrales ont augmenté. Il s’agit par exemple d’investissements au total d’1,3 milliards d’euros dans les centrales de Doel 1,2 et Tihange 1 pour la prolongation de leur exploitation, 80 millions d’euros pour les travaux de bétonnage dans les bunkers de Doel 3, 4 et Tihange 2 et 3, et 64 millions d’euros pour les études approfondies dans le cadre des inclusions d’hydrogène dans les cuves des réacteurs de Tihange 2 et Doel 3.
  • D’autre part, les projets d’investissement dans le cadre des prolongations de l’exploitation de Doel 1 et 2 et Tihange 1 seront achevés dès mi-2020, ce qui permettra de réduire considérablement les périodes d’arrêt pour entretien annuel ces prochaines années.

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus