Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

Chiffres semestriels mix électrique belge
Chiffres semestriels mix électrique belge

Chiffres semestriels mix électrique belge : l'énergie nucléaire a fourni plus de la moitié de l'électricité belge entre janvier 2022 et juin 2022

Au cours des six premiers mois de cette année, les centrales nucléaires belges ont produit 53,5 % de l'électricité belge. Cela fait de l’énergie nucléaire la principale source d'électricité bas carbone dans notre pays, ainsi qu’un outil important pour atteindre les objectifs climatiques. Avec ce bon résultat, les centrales nucléaires belges semblent bien parties pour égaler le résultat obtenu en 2021. En 2021, l'énergie nucléaire fournissait environ 52,5% de notre électricité. Avec un spoiler majeur : à partir du 1er octobre, Doel 3 sera définitivement arrêté, et notre pays perdra 1 Gigawatt d'électricité bas carbone.

Un beau rapport pour l'énergie nucléaire

Les centrales nucléaires belges ont représenté 53,5 % du mix électrique belge au cours des six premiers mois de cette année. L'énergie nucléaire était la plus importante source d'électricité à faible teneur en carbone.

Outre l'énergie nucléaire, environ un quart (25,5 %) de notre électricité au premier semestre 2022 a été produit par d'autres technologies à faible émission de carbone : 13,5% de l'énergie éolienne, 8% de l'énergie solaire et 4% des autres sources d'énergie renouvelables combinées.

Grâce à la grande disponibilité des centrales nucléaires, la part de l'électricité provenant des centrales à gaz était relativement faible (21%).

Au cours du premier semestre 2022, les centrales nucléaires belges ont fourni plus de la moitié de l'électricité belge

Et après 2022 ?

Les chiffres cumulés pour toute l'année 2022 seront moins positifs pour l'énergie nucléaire. Le 1er octobre 2022, le réacteur 3 de la centrale nucléaire de Doel sera mis hors service et définitivement arrêté. La fermeture de ce réacteur, d'une capacité de 1 gigawatt, s'inscrit dans le cadre de la loi sur la sortie du nucléaire. En d'autres termes, dès cette année, la part de l'énergie nucléaire dans le mix électrique de la Belgique va diminuer, et une importante source d'électricité fiable bas carbone va disparaître de notre pays. L'arrêt de Doel 3 sera immédiatement perceptible dans les résultats annuels de 2022, que nous publierons à la fin de cette année.

Énergie nucléaire = fiable et faible en carbone, un double atout

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a récemment reconnu la contribution importante que l'énergie nucléaire peut apporter pour atteindre les objectifs climatiques ainsi que pour garantir la sécurité de l'approvisionnement. Depuis le début de la crise en Ukraine et des tensions géopolitiques avec la Russie, l'Europe s'inquiète du caractère abordable (en terme de prix) et de la disponibilité de son énergie et de son électricité.

Si nous voulons atteindre les objectifs climatiques (zéro émission d'ici 2050) et réduire notre dépendance à l'égard des combustibles fossiles étrangers, la capacité installée de l'énergie nucléaire devra doubler d'ici 2050. C'est la principale conclusion du récent rapport de l'AIE. La mise en place d'un système énergétique durable et à faible émission de carbone sera non seulement plus difficile sans l'énergie nucléaire, mais aussi plus risquée et plus coûteuse, selon l'AIE.

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus