Il y a eu une erreur, réessayez plus tard.

Restez informé grâce à notre newsletter ?

L'Australie brise le tabou du débat sur la transition énergétique
L'Australie brise le tabou du débat sur la transition énergétique

L'énergie nucléaire est le moyen le plus sûr de produire de l'énergie, conclut une enquête parlementaire en Australie

Australie réfléchit également fort ces jours-ci au changement climatique et à la transition énergétique. Aucune technologie n'est exclue, pas même l'énergie nucléaire. Avec un document de discussion sur l'énergie nucléaire, le Parlement australien souhaite impliquer activement son peuple dans le débat, indépendamment de toutes les idéologies et avec une vision ouverte.

Une analyse chiffrée et factuelle

La conclusion du Parlement australien sur la sûreté de l'énergie nucléaire est basée sur des études objectives et neutres sur le plan technologique du Massachusetts Institute of Technology (MIT). L'étude du MIT a comparé plusieurs technologies : le gaz, le pétrole, le charbon ainsi que l'énergie nucléaire, éolienne et solaire. L'impact des accidents, tels que Tchernobyl et Fukushima, a également été pris en compte dans l'étude.

Il est ressorti de cette étude que l'énergie nucléaire est une technologie qui aura coûté moins de vies que toute autre technologie proportionnellement à la quantité d’électricité qu’elle produit.

« Il est temps d'oublier l'idéologie et de regarder les faits. Et les chiffres brossent un tableau différent de l'énergie nucléaire. »

Ted O’Brien, député australien et président de la commission d’enquête

Écart entre perception et réalité

Les initiateurs de cette enquête parlementaire ont réalisé que ce résultat est presque diamétralement opposé à la perception du public quand on parle de l'énergie nucléaire. D’après Ted O'Brien, député du Parti libéral australien et président de cette commission d’enquête : « La chose la plus importante que cette étude ait apprise n'est pas que l'énergie nucléaire est la source d'énergie la plus sûre, mais que les faits et les chiffres sont très différents de la perception du public. Que ce soit à partir des nombreuses informations disponibles sur les accidents de Tchernobyl et de Fukushima, ou de la culture populaire comme Godzilla et les Simpsons, le fait est qu'il a toujours été relativement facile de faire craindre l'énergie nucléaire. Il est temps d'oublier l'idéologie et de regarder les faits. Et les chiffres brossent un tableau différent de l'énergie nucléaire. »

Un débat public, ouvert d'esprit

Avec un document de discussion, le Parlement australien souhaite désormais impliquer la population dans le débat sur la transition énergétique et l'avenir de l'Australie. Pour faire de l'énergie nucléaire un nouveau sujet de discussion, il faut une « licence sociale », un soutien à l'énergie nucléaire soutenu par la population. Aucune autre technologie n'emporte un bagage émotionnel aussi lourd en regard de l’importante contribution qu’elle apporte.

« La discussion sur l'énergie nucléaire deviendra probablement un bon baromètre pour tester si les gens sont vraiment prêts pour un débat pragmatique et factuel (basé sur les chiffres) sur l'avenir énergétique de notre pays. »

Ted O’Brien, député australien et président de la commission

Petits réacteurs modulaires

La proposition du comité présente un total de 140 technologies différentes, y compris de petits réacteurs modulaires (SMR). Les SMR sont de petits réacteurs pouvant fonctionner de manière autonome. Ils sont plus flexibles, petits et modulaires, sont moins chers et moins complexes dans leur conception. De nombreux autres pays attendent également beaucoup de ces SMR.

Plus d'informations : The Australian

Êtes-vous aussi intéressé par…

Forum nucléaire: qui sommes-nous ?

Le Forum Nucléaire belge regroupe la plupart des sociétés et organismes actifs dans le domaine des applications du nucléaire. Le Forum Nucléaire est un portail d’information de référence sur la technologie nucléaire, tant à l’égard de la presse et du monde politique qu’à l’égard du grand public. En savoir plus